Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Deux candidatures de plus à la CAF

Patrice Motsepe possède les Mamelodi Sundowns de Pretoria, une des 10 meilleures équipes africaines des dernières années.   -  
Copyright © africanews
RODGER BOSCH/AFP or licensors

Football Africain

Les candidatures pleuvent à la Confédération Africaine de Football.

Ce mardi, le milliardaire Sud-africain Patrice Motsepe et le Mauritanien Ahmed Ould Yahya étaient les derniers à se déclarer candidats à la présidence de la CAF avant la date limite fixée à ce jeudi 12 novembre.

Ces candidatures s’ajoutent à celle de l’Ivoirien Jacques Anouma et du Malgache Ahmad Ahmad, l’actuel président qui brigue un second mandat malgré des accusations de corruption et de harcèlements.

Des profils très différents

Beau-frère du président sud-africain Cyril Ramaphosa, Patrice Motsepe possède les Mamelodi Sundowns de Pretoria, champions d'Afrique en 2016 et vainqueurs de 5 des 7 derniers titres nationaux.

Patron de club depuis 2003, Motsepe est, aussi et surtout, un redoutable homme d'affaires. Il fait partie des 10 hommes les plus riches du continent et a construit sa fortune en fondant le groupe minier African Rainbow Minerals (ARM), actif dans l’or, le platine et les métaux ferreux.

Jacques Anouma, 69 ans, avait déjà été candidat en 2013. Alors opposé à Issa Hayatou, il n'avait pas été autorisé à aller au bout de cette intention. L'ancien président de la FIF et de l'UFOA est membre du comité exécutif de la FIFA depuis 14 ans.

Sous son égide, le football ivoirien avait décroché une première qualification historique pour une coupe du monde et développé des infrastructures vieillissantes et parfois inexistantes.

Le président de la Fédération mauritanienne, Ahmed Yahya est pour sa part le fondateur du FC Nouhadibou, un des clubs les plus titrés du pays.

Depuis son arrivée à la tête de la fédération en 2011, à seulement 35 ans, le pays des Mourabitounes est passé de la 183e à la 98e place du classement de la FIFA et a connu ses premières participations à des compétitions de sélections continentales (le CHAN en 2014 puis 2018 et la CAN en 2019).

Et la Mauritanie va organiser pour la première fois, une compétition continentale l’an prochain, la CAN U20.

Réputé proche du président sortant, Ahmed Yahya est membre du comité exécutif de la CAF depuis 2017.

D'autres candidatures à venir ?

En Tunisie, deux hommes se disputent le strapontin national depuis des semaines : Tarek Bouchamaoui, membre du conseil de la FIFA et du bureau exécutif de la CAF, et Wadi Al Jari, l'influent président de la FTF depuis 2012.

Surtout, le ticket gagnant pourrait bien se trouver au Sénégal. Le président de FSF, Me Augustin Senghor, a reconnu avoir été contacté pour succéder à son ami Ahmad Ahmad.

En effet, le Malgache se sait à la merci d'une suspension de la part du comité d'éthique de la FIFA. Une sanction qui l'obligerait à retirer sa candidature. Le successeur d'Issa Hayatou ouvrirait alors grand la porte au maire de Gorée, membre de longue date du ComEx de la CAF.

Le Sénégalais bénéficierait alors des intentions de vote de l'actuel président, soit 46 des 54 nations de la Confédération selon certaines sources.

Les élections de l'instance suprême du foot africain auront lieu le 12 mars prochain à Rabat, au Maroc.