Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zimbabwe : Vingt-deux éléphants morts d'une infection bactérienne

STR   -  
Copyright © africanews
STR/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Zimbabwe

De jour en jour, le nombre d’éléphants morts d’intoxication alimentaire augmente au Zimbabwe.

Déjà vingt-deux pachydermes ont été retrouvés inertes dans l’ouest du pays. Ils seraient victimes d’une infection bactérienne liée à l’ingestion de plantes toxiques.

Pour Tinashe Farawo, porte-parole de l'Autorité de gestion des parcs nationaux et de la faune sauvage du Zimbabwe, la pénurie alimentaire et la surpopulation de la forêt de Pandamasue sont à l'origine de ces décès.

"Nos scientifiques soupçonnent l'existence d'une bactérie qui tue ces animaux. Ces choses se produisent principalement à cette période de l'année en raison des pénuries alimentaires. La plupart des animaux qui succombent sont faibles et jeunes car les jeunes ne peuvent pas atteindre les branches supérieures ; ils finissent par tout manger et une partie de la végétation qu'ils mangent peut-être toxique".

Les chercheurs s’attendent à d'autres décès dans la forêt de Pandamasue, située entre le vaste parc national du Hwange et les chutes Victoria.

Ces dernières années, les sécheresses se sont succédé au Zimbabwe et ont laissé les animaux avec moins d'eau et de végétation pour se nourrir.

La surpopulation menace la survie des animaux dans ce pays d'Afrique australe riche en vie sauvage. Pres de 84 000 éléphants cohabitent sur un territoire avec une capacité d accueil de 50 000.

Si l’hypothèse de la mort par infection bactérienne est la plus probable, les chercheurs prennent également en compte la possibilité que les stress de devoir se déplacer à des kilomètres pour trouver à boire ou à manger est également causé la mort des animaux.

Les diverses enquêtes tenteront également d'établir s'il existe un lien entre ces décès et ceux signalés au Botswana voisin.

Voir plus