Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

CAN 2019 : de l'humour pour expliquer ou comprendre la défaite de la RDC

CAN 2019 : de l'humour pour expliquer ou comprendre la défaite de la RDC

République démocratique du Congo

Après les pleurs, l’humour. C’est en tout cas ce que des internautes sont en train d’offrir au lendemain de la défaite (0 – 2) de la RDC face à l’Ouganda lors de la première journée du groupe A de la CAN 2019 qui se joue du 21 juin au 19 juillet en Égypte.

Lors de leur première sortie en phase de poule de la 32e CAN, les Léopards de RDC ont été corrigés par l’Ouganda par 2 buts à zéro.

Une défaite dont beaucoup de Congolais peinent à se remettre. Si bien que la colère et la tristesse ont laissé place à l’humour. Et d’aucuns n’ont pas hésité à associer ce revers à un contexte politique très tendu en raison entre autres de l’invalidation par la Cour constitutionnelle du mandat de certains députés.

D’autres encore ont épinglé la mauvaise préparation des Léopards. Une vidéo postée sur Twitter montre notamment des joueurs en train de danser au rythme de la rumba plutôt que de s’entraîner.

Pointant à la 46è place mondiale dans le classement FIFA de 2019, la RDC était donnée favorite face à l’Ouganda. Mais, les données du papier ont été remises en cause par la réalité du terrain. Dominés dans tous les compartiments, les Léopards ont été, contre toute attente, méconnaissables durant toutes les 90 minutes.

Comme à la CAN de 2004 ?

Toutefois, il reste encore deux matches pour que Florent Ibenge et son onze puissent rebondir. Des internautes établissent des parallèles avec l’Argentine qui s’est qualifiée dimanche en quarts de finale de la « Copa d’America » grâce à sa victoire 2-0 face au Qatar. Ce, après que Lionel Messi et ses coéquipiers ont perdu leur premier match 2-0 contre la Colombie et ont fait un match nul 1-1 contre le Paraguay.

Cependant, si en matière de football toutes les hypothèses sont de mise, la RDC aura prochainement affaire à deux colosses. D’abord, le pays hôte, l‘Égypte de l’impitoyable attaquant de Liverpool Mohamed Salah, puis le Zimbabwe, un dur à cuire qui a fait preuve de caractère face aux Pharaons, malgré la défaite 0-1.

En rappel, dans le cadre des éliminatoires de cette CAN, les Guerriers zimbabwéens avaient battu les Léopards dans leur tanière du stade des Martyrs à Kinshasa par 2-1. Et si la RDC ne fait pas attention, elle pourrait sortir de cette CAN avec zéro point. Comme en 2004 en Tunisie.

Voir plus