Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nando Sigona : "Le Royaume-Uni tente de se débarrasser des réfugiés"

Des manifestants tiennent des pancartes alors qu'ils se rassemblent devant le Home Office dans le centre de Londres, le 13 juin 2022.   -  
Copyright © africanews
NIKLAS HALLE'N/AFP or licensors -

Royaume-Uni

"Avec son projet d'expulser de son territoire tous les demandeurs d'asile vers le Rwanda, Londres a violé le pacte mondial sur les réfugiés. En ignorant ce principe, le pays s'est volontairement exclu de la communauté internationale", a rappelé Nando Sigona, professeur de migration internationale à l'Université de Birminghan.

Je pense que cela sape vraiment un principe fondamental de solidarité et de coopération avec la communauté internationale, celui qui créait une obligation pour chaque pays de protéger ceux qui fuient la persécution, la violence. Des mesures comme celle-ci reviennent à dire que nous ne voulons plus faire partie du mécanisme, même si les chiffres sont faibles. En ce qui concerne le gouvernement britannique, il est toujours désireux de le réduire davantage dit-il.

Depuis le début de l'année, plus de 10 00 migrants ont traversé illégalement pour atteindre les côtes britanniques sur de petites embarcations, une hausse par rapport aux années précédentes, mais en deçà des chiffres des pays voisins. Le Royaume-Uni fait partie des pays accueillant le moins de personnes. Selon les statistiques européennes avec 728 600 entrées enregistrées en 2020, l’Allemagne reste le pays qui a accueilli le plus de personnes sur son sol, suivie par l’Espagne (467 900), la France (283 200), l’Italie (247 500) et la Pologne (210 600).

Même si Londres prétend vouloir freiner les traversées illégales de la Manche, le professeur Nando lui voit dans cette mesure un prétexte pour se débarrasser de milliers de réfugiés en les qualifiant de migrants illégaux : l'un des problèmes auxquels le gouvernement britannique est confronté aujourd'hui est que lorsqu'il a évalué le cas des personnes qui ont traversé par bateau, il a découvert qu'une grande majorité d'entre elles étaient en fait de véritables réfugiés, explique-t-il.

La Cour européenne des droits de l'homme a annulé mardi le premier vol des demandeurs d'asile pas de quoi décourager Kigali qui met les bouchées double avant l'arrivée de ses premiers réfugiés venant de Londres. "Nous ne sommes pas découragés par ces développements. Le Rwanda reste pleinement engagé à œuvrer pour que ce partenariat fonctionne", a déclaré à l'AFP la porte-parole du gouvernement, Yolande Makolo.

Voir plus