Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RDC : manifestation après la mort suspecte d'un étudiant en Inde

Manifestation du Mouvement National Congolais, 9/08/2021 République démocratique du Congo   -  
Copyright © africanews
Gaël Mpoyo

République démocratique du Congo

Arrêté pour possession présumée de drogue à Bangalore en Inde dimanche 1er août, Joël Shindani 27 ans, est mort quelques heures plus tard dans sa cellule alors qu’il était en garde à vue.

En République démocratique du Congo, ce décès provoque l’indignation, l’Inde étant connue pour ses violences policières et surtout contre la communauté africaine qui réside dans le pays.

Lundi, le mouvement national congolais MNC a organisé un rassemblement destiné à obtenir des excuses des autorités indiennes, si rien est fait, le MNC menace de mener des actions dites d’envergures à Goma.

Mumbere Bwanapuwa, un des notables du Nord-Kivu a pris part à cette manifestation : « Si nous sommes en train de manifester, nous voulons dire aux Indiens et surtout au gouvernement Indien de présenter des excuses au peuple Congolais car ce qui s'est passé concernant notre compatriote est une chose qui ne pourrai jamais se faire étant donné que nous avons des réalisations avec diplomatique avec l'Inde »

L’association des volontaires du Congo ASVOCO qui craint des violences, condamne l’annonce faite par le MNC et invite les congolais à l’apaisement. Pour son président Dufina Tabu, défenseur des droits de l’homme depuis les années 1960, la RDC et l’Inde doivent collaborer pour mettre fin à ces actes susceptibles de ruiner la collaboration entre les deux nations : « Nous devons que condamner ça avec force, la vie d'un être humain est sacrée on ne pouvait pas emporter sur un être humain comme un animal ».

Des ressortissants des pays africains accusent souvent la police indienne de harcèlement et de racisme.

Nombreux d'entre eux affirment qu'ils sont régulièrement détenus sur base de fausses accusations de trafic de drogue et qu'ils sont quotidiennement victimes de discrimination.

Un reportage de Gaël Ngole Mpoyo

Voir plus