Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Inde : manifestations après la mort en garde à vue d'un Congolais

Inde : manifestations après la mort en garde à vue d'un Congolais
Des manifestants protestent contre la mort en garde à vue d'un Congolais, devant le poste de police de JC Nagar à Bangalore, le 2 août 2021   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors -

Inde

Au moins six ressortissants de pays africains ont été blessés lundi lors d'une bagarre avec la police à Bangalore, dans le sud de l'Inde, après la mort d'un étudiant congolais en détention.

Joël Malu, 27 ans, originaire de la République démocratique du Congo (RDC), a été arrêté par la police dimanche pour possession d'une petite quantité de pilules d'ecstasy, une drogue illégale, et il est décédé en garde à vue lundi matin d'un arrêt cardiaque, selon un responsable de la police.

L'étudiant avait auparavant été diagnostiqué comme souffrant de bradycardie, et les tentatives pour le ranimer furent vaines, selon la même source. Après son décès, plusieurs ressortissants de pays africains ont organisé une manifestation devant le commissariat de police et se sont bagarrés avec des policiers.

Harcèlement et racisme

Les manifestants ont réfuté l'affirmation de la police selon laquelle Joël Malu était mort d'un arrêt cardiaque et ont accusés de l'avoir détenu à tort. La police a fait usage de matraques pour repousser les manifestants et en a arrêtés une douzaine. La police a ajouté avoir ouvert une enquête sur ce décès, alors que l'étudiant vivait illégalement en Inde après l'expiration de son passeport et de son visa en 2017.

Les ressortissants des pays africains accusent souvent la police indienne de harcèlement et de racisme. Nombre d'entre eux affirment qu'ils sont régulièrement détenus sur la base de fausses accusations de trafic de drogue et qu'ils sont quotidiennement victimes de discrimination.

Voir plus