Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : une ambulance saute sur une mine, bilan de quatre morts

Burkina Faso : une ambulance saute sur une mine, bilan de quatre morts
Des milliers de civils et de soldats sont morts dans les violences qui ont éclaté dans tout le Sahel à la suite de la révolte des islamistes armés dans le nord du Mali en 2012   -  
Copyright © africanews
MICHELE CATTANI/AFP or licensors

Burkina Faso

Quatre personnes, dont une femme enceinte, ont été tuées mardi dans une ambulance qui a sauté sur une mine artisanale dans le Nord du Burkina Faso, ont indiqué à l'AFP des sources sécuritaire et locale.

"L'ambulance du centre médical de Djibo a sauté sur un engin explosif à Gaskindé", sur l'axe Djibo-Bourzanga, faisant "quatre morts dont une femme enceinte", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire."Les victimes sont le chauffeur de l'ambulance, la femme enceinte et deux accompagnants", a précisé la même source, soulignant que le véhicule a été "complètement soufflé par l'explosion". Une source hospitalière jointe à Djibo a confirmé l'attaque.

Comme ses voisins du Sahel le Mali et le Niger, le Burkina Faso est confronté à des attaques jihadistes, en particulier dans ses régions du Nord et de l'Est, qui ont fait plus de 1 200 morts et un million de déplacés depuis 2015. Mardi, deux femmes ont été tuées dans les mêmes circonstances lorsque leur charrette a sauté sur un engin artisanal dans la province du Yagha, toujours dans le Nord du pays.

Les attaques avec des engins explosifs improvisés (IED) qui se multiplient depuis 2018 ont coûté la vie à près de 200 personnes - civils et militaires -, selon un décompte de l'AFP. Ces attaques sont souvent couplées avec des embuscades.

Voir plus