Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Piraterie maritime : 90 %, la nouvelle part du Golfe de Guinée

Piraterie maritime : 90 %, la nouvelle part du Golfe de Guinée

Piraterie

Le Golfe de Guinée nouveau berceau de la piraterie maritime. Le dernier rapport du Bureau maritime international (BMI) indique que l’année dernière 90 % d’actes de piraterie à travers le monde se sont déroulés dans ce vaste espace océanographique.

Il y a une dizaine d’années, naviguer dans les eaux maritimes somaliennes était aussi dangereux qu’une promenade dans un territoire jihadiste. Tant la piraterie maritime était fort élevée.

Mais ces derniers temps, peu d’actes de piraterie venant de la Corne de l’Afrique sont enregistrés par le BMI. Comme si le Golfe de Guinée était en train de prendre la succession ! D’après le BMI, 90 % d’activités de piraterie de ces dernières se déroulent dans cette façade maritime occidentale de l’Afrique.

Ainsi, le nombre de membres d‘équipage enlevés au large de l’Afrique de l’Ouest est passé de 78 en 2018 de 121 en 2019. Au cours du dernier trimestre, 64 membres d‘équipage ont été kidnappés dans six incidents différents.

Le nouveau rapport répertorie 162 incidents de piraterie et de vol à main armée dans le monde en 2019, dont 130 navires arraisonnés, 11 navires sur lesquels des tirs ont été tirés, dont 10 dans le golfe de Guinée, et 17 tentatives d’attaques.

De là à conclure que le Golfe de Guinée constitue désormais « une menace sérieuse et immédiate pour la sûreté et la sécurité des équipages et des navires opérant dans la région ».

D’une superficie de plus de 5,6 millions de km², le Golfe de Guinée s‘étend du Liberia à l’Angola en passant par la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigeria, le Cameroun, la Guinée équatoriale, le Gabon, Sao Tomé-et-Principe, le Congo et la RDC.