Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Semaine de la mode : Londres se fait la tribune des créateurs africains

Semaine de la mode : Londres se fait la tribune des créateurs africains

Royaume-Uni

La mode africaine a débarqué cette semaine à Londres à l’occasion de la neuvième édition de l’Africa Fashion Week london.

Un événement qui figure en tête du calendrier londonien et constitue une plateforme vitale pour les jeunes et futurs designers africains, souhaitant se faire connaître sur la scène internationale.

Sur un podium d’une multitude de stylistes et créateurs de marques, les Sud-Africains ont pris le devant de la scène ouvrant le défilé avec un tour éblouissant de chaussures et de montres en perles.

Lunga Ntuli a été en première ligne de ce show vendredi dernier, en passant de garde-voiture en Afrique du Sud à créateur de marque prisé. Le créateur sud-africain est en fait le cerveau derrière la marque populaire “LN Watches” qui a présenté pour la première fois ses créations sur le podium de l’Africa fashion week London.

À travers ses créations, l’horloger met en avant l’amour pour les couleurs africaines et entend prendre les rênes de la mode mondiale. Ses montres coûtent entre 60 et 75 $, en fonction de la taille et du style et peuvent être fabriquées sur commande.

“Nous voulons dominer l’Afrique, nous voulons raconter les histoires africaines. Nous voulons raconter l’histoire de l’humanité, nous voulons raconter l’histoire de l’amour à travers le monde. Certes, nous venons d’une petite région appelée Ethembeni, mais nous construisons une marque qui va nous faire survivre, une grande marque qui va dominer en Afrique et dans le monde entier”, a-t-il déclaré.

Gugu Bhengu, une autre présentatrice, a volé la vedette avec ses créations vibrantes, en particulier sa collection unique de chaussures perlées.

Perspectives

La fondatrice de l’Africa Fashion Week, l’entrepreneure nigériane Princess Ronke Ademiluyi prévoit d‘étendre la marque, avec une Africa Fashion Week Dubaï en octobre et d’autres salons à Atlanta et à Kingston, la capitale jamaïcaine en 2020 afin de donner plus d’opportunités aux designers africains.

Ademiluyi souhaite aussi voir plus de collaborations entre artistes du continent.

“Il serait bon s’il y’avait une collaboration panafricaine entre différents pays africains qui se réunissent. Même l’Occident aussi pouvait prendre part, d’autant plus que certains designers occidentaux collaborent avec ceux de l’Afrique. Au lieu de prendre nos designs et faire croire que c‘était les leurs, ou dire qu’il sont inspiré par l’Afrique, ils peuvent collaborer avec certains des designers africains”, a-t-elle prôné.

En plus du défilé de mode, l’Africa Fashion Week London propose également une gamme de stands de vente de bijoux, des sacs et vêtements africains venus des quatre coins du continent.

Cette année, le défilé a mis en vedette une gamme de vêtements, allant des tenues de mariés au chic urbain.

La fondatrice du show planifie d’ouvrir un musée de la mode africaine à Londres. L’initiative pourrait prendre forme l’année prochaine.

Reuters

Voir plus