Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

[Photo] Emmanuel Macron à Lalibela : comme un état des lieux

[Photo] Emmanuel Macron à Lalibela : comme un état des lieux

Ethiopie

En provenance de Djibouti dans le cadre de sa tournée est-africaine, le président français Emmanuel Macron a posé ses valises mardi en Éthiopie. Un pays en deuil pour avoir perdu neuf de ses filles et fils dans un crash aérien du Boeing 737 MAX 8 de la compagnie nationale Ethiopian Airlines (100 % des parts détenues par l‘État) qui a tué le 10 mars toutes les 157 personnes à bord.

Après avoir discuté avec les autorités éthiopiennes dont la présidente Sahle-Work Zewde, première Éthiopienne à occuper ce poste, Emmanuel Macron et le Premier ministre Abiy Ahmed se sont rendus au légendaire et mythique sanctuaire de Lalibela, localité du nord du pays abritant une constellation d‘églises monolithes taillées et creusées dans le roc au 13è siècle.

Cette visite intervient près de quatre mois après la demande formulée par le Premier ministre éthiopien lors de sa visite à Paris en octobre dernier. « La France va s’engager à financer la mise en sécurité des églises et leur restauration », peut-on lire dans un dossier contenant le plan d’aide de la France pour la restauration de Lalibela.

Si le président français a pu exulter de plaisir en étant en contact avec ce joyau architectural du Moyen-âge, il ne s’est pas empêché de constater que la « Jérusalem Éthiopienne » se dégrade jour après jour du fait entre autres des milliers de visiteurs qu’il reçoit quotidiennement. Comme un véritable état des lieux !

Du côté d’Addis-Abeba, la satisfaction est visible. « M. Abiy Ahmed rencontre le président français Emmanuel Macron et les églises de Lalibela. Le gouvernement français a accordé une aide pour leur restauration », peut-on lire dans ce tweet en amharique, langue éthiopienne du cabinet du Premier ministre.

Ce voyage du président Macron est la première visite d’un dirigeant français depuis le séjour en janvier 1973 de Georges Pompidou accueilli à Addis-Abeba par l’empereur Haile Sélassié Ier.

Voir plus