Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Maroc : les réfugiés aussi ont du talent

Maroc

Ils sont poètes, rappeurs, danseurs ou acteurs. Professionnels ou amateurs, ils viennent du Cameroun, de Côte d’Ivoire, de Syrie, de Palestine ou de Libye.

Tous réfugiés, ils se sont investis avec bonheur dans un concours de talents organisé par le Haut commissariat aux Réfugiés (HCR) au Maroc.

Pour ce concours intitulé ‘‘Refugees got talent” en français “Les réfugiés ont du talent”, tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes devant les quatre juges chargés de sélectionner les finalistes. Arthur est un participant d’origine camerounaise. “Moi personnellement ça m’envoie. Ça m’amène de la joie au cœur de ‘‘prester’‘ que les gens apprécient ce que fait.”

Arrivé il y a deux ans au Maroc, – au départ simple étape de son rêve de nouvelle vie en Europe-, Arthur a obtenu sa carte de réfugié l’an dernier.

Arthur s’adonne à fond dans les chorégraphies syncopées de son groupe, “les Fantastiques”, pendant les répétitions.

“C’est une belle occasion pour nous de rencontrer du monde, de découvrir la culture d’autres pays, au lieu de rester assis à la maison avec la même routine”, s’enthousiasme Mahmoud, Palestinien de 23 ans originaire de la bande de Gaza.

Du talent plein la tête

Comédien de profession, il présente une pièce de théâtre où il campe un vieil homme en Sarouel que son fils veut convaincre de ses rêves de carrière artistique. Son ami Mohamed, 23 ans, a écrit la pièce avec lui et lui donne la réplique.

Après avoir été invités par un festival marocain, les deux jeunes Palestiniens n’ont pas pu rentrer chez eux : ils sont restés au Maroc quand ils ont appris que le poste-frontière par lequel ils avaient transité, en Egypte, avait fermé.

Abir a interprété avec émotion une chanson de la diva égyptienne Oum Kalthoum, accompagnée par un virtuose marocain du oud. Cette Syrienne qui a fui la répression du régime avec son mari et ses trois enfants vit depuis cinq ans à Tanger au nord du pays.

“La raison principale de ma participation est la représentation des réfugiés syriens dans le Royaume du Maroc et la situation des réfugiés syriens dans les pays arabes et dans le monde.” a-t-elle déclaré.

Comme elle, tous les lauréats ont été récompensés par un bon d’achat de supermarché d’une centaine d’euros.

La compétition était ouverte à tous les réfugiés enregistrés dans le royaume, soit un peu plus de 5.000 personnes originaires de 38 pays, un chiffre qui a bondi de 300 % en trois ans, du fait notamment de la fermeture des frontières européennes.

AFP

Voir plus