Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Zimbabwe : les grossesses en milieu scolaire en temps de Covid-19

Des élèves observent la distanciation sociale avant une assemblée scolaire à l'école Queen Elizabeth à Harare, le 28 septembre 2020.   -  
Copyright © africanews
JEKESAI NJIKIZANA/AFP or licensors -

Zimbabwe

Murehwa, dans cette petite zone rurale située à environ 80 kilomètres, au nord-est de la capitale de Harare, au Zimbabwe. Virginia est tombée enceinte alors qu'elle n'avait que 12 ans, un délit dans ce pays d'Afrique australe qui réprimande tous les auteurs de violences sexuelles sur mineur. Dans le cas de Virginia, l'affaire a été abandonnée par la police.

"J'ai 13 ans et je suis tombée enceinte à 12 ans. J'étais encore à l'école en janvier (2021) quand j'ai réalisé que j'étais enceinte. J'ai alors arrêté d'aller à l'école en mars".

Depuis, que Virginia est tombée enceinte elle n'a plus remis les pieds à l'école, elle s'efforce de garder ce qu'elle a appris en révisant ses cours.

Selon le gouvernement zimbabwéen, 5 000 écolières de moins de 18 ans sont tombées enceintes rien qu'entre janvier et début février, un taux qui serait dû aux confinements pendant la pandémie de Covid-19. Ce décrochage scolaire est également causé par le refus pour ses jeunes filles de se voir stigmatiser.

Des groupes d'ateliers de formation ont été ouverts dans les zones rurales, afin de maintenir le contact entre la jeune enceinte et l'école, une initiative saluée par plusieurs femmes.

"Cette formation aux compétences de vie permet à ces filles de s'émanciper, car elles cherchent maintenant à renforcer leurs capacités afin d'avoir, d'obtenir un peu d'argent, après quoi elles vont peut-être ouvrir des salons de pédicure et de manucure ou vendre le savon liquide qu'elles ont appris ici" explique Grace Mavhezha, membre de Médecins sans frontières.

Les autorités ont permis aux jeunes filles de retourner à l'école après une grossesse, une mesure qui a permis à Virginia de retrouver les bancs. En attendant, d'autres jeunes filles ont choisi de suivre d'autres voies.

Voir plus