Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Réouverture de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud

Le président sud-soudanais Salva Kir (au milieu) et le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok (tout à droite)   -  
Copyright © africanews
cleared

Soudan

11 ans après sa fermeture, la frontière terrestre entre le Soudan et le Sud Soudan,**verra quatre de ses points de passages rouvrir au mois d’octobre.**

Cette décision fait suite à l’accord conclu en août dernier entre le président sud-soudanais Salva Kir et le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok.

A l’issue de ces pourparlers organisés pour mettre fin à l’impasse qui perdurait entre les deux pays depuis dix ans, les deux parties ont également affiché leur volonté de mener les actions nécessaires pour lever d’autres obstacles au commerce transfrontalier; à savoir les taxes inutiles, les barrières administratives et les pratiques de corruption à la frontière.

L'accord spécifie les quatre postes de passage frontaliers qui seront ouverts. Il s'agit de Jebeleen-Renk, Meriam, Buram-Tumsah et Kharsana-Panakuac. L'accord a également fixé un calendrier de mise en œuvre.

Car tout comme cette annonce, la fermeture de la frontière entre le Soudan et le Sud Soudan a montré l’interdépendance entre les deux pays.

Les frontières entre le Soudan et le Sud Soudan ont été officiellement érigées lorsque le Sud Soudan a pris son indépendance en 2011. Le conflit entre les deux pays a éclaté en 2012 au sujet de la zone contestée Panthou/Heglig, qui se trouve à leur frontière. C'est ce qui a entraîné la fermeture et la perturbation du mouvement transfrontalier.

Dévastatrice pour leur économie, cette fermeture a perturbé les relations commerciales transfrontalières.

Enclavé, le Sud-Soudan dépendait de l'exportation de pétrole brut via le Soudan. Le Soudan, quant à lui, dépendait des droits perçus sur les exportations de pétrole du Sud-Soudan et sur l'exportation de biens de consommation vers le Sud-Soudan.

L'ouverture des relations commerciales leur apporteront des avantages économiques, en permettant de créer des emplois et de contribuer à la sécurité alimentaire.