Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Afrique du Sud : un site de la lutte anti-apartheid en péril

  -  
Copyright © africanews
cleared

Afrique du Sud

Elle a servi de base arrière aux figures de proue de la lutte anti-apartheid en Afrique, dont Walter Sisulu, Ahmed Kathrada, Joe Slovo, Denis Goldberg, Govan Mbeki et Nelson Mandela, la ferme de Liliesleaf, à Johannesburg est en péril. Le coronavirus ayant frappé le site au porte-monnaie, un site déjà privé de subventions du gouvernement.

La ferme risque d'être définitivement fermée, malgré son aspect historique.

"_Elle a la même signification que la cathédrale St Paul. C'est comme le battement du cœur de la lutte. C'est le pouls de notre lutte._’’, explique Nicholas Wolpe, PDG du site Liliesleaf Farm.

Les autorités sud-africaines disent avoir mis à la disposition du site, 549 000 dollars en 2015. Et dénoncent la mauvaise utilisation de cette enveloppe.

‘’Je veux dire qu'il y a eu des moments où j'ai voulu littéralement éclater en sanglots - nous avons réussi à rester au-dessus de cela pendant les 19 dernières années, au-dessus de cette toxicité, de la corruption et de la mauvaise administration, de la mauvaise gestion. Nous avons réussi à rester à l'écart et maintenant nous nous retrouvons embarqués là-dedans.", souligne Nicholas Wolpe.

Une situation qui tombe mal, alors même que les visiteurs semblent avoir tourné le dos au monument.

'' Les gens ne viennent plus comme ils le faisaient auparavant. En termes de chiffres, nous sommes juste en dessous de 10 % de nos visites normales. "Même si les gens peuvent venir. Nous devons donc retourner à la case départ pour donner aux gens l'envie de revenir.'', a déclaré Jane Mufamadi, directrice générale du Freedom Park Heritage Site and Museum.

Les responsables de ce lieu emblématique promettent de redorer son blason, mais rien n’est gagné d’avance.

Voir plus