Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La culture du palmier à huile s'accélère en Ouganda

Harvested palm oil fruits kept for collection are seen at a palm oil plantation   -  
Copyright © africanews
Raziah Athman - Africanews

Ouganda

Edwin Kiseka a planté le palmier à huile pour la première fois en 2013... Depuis l'introduction de sa culture en 2005, de plus en plus d'agriculteurs continuent d'embrasser cette exploitation.

Alors qu'ils se préparent à planter de nouveaux arbres en mars prochain, les cultivateurs se battent contre les changements de prix, l'impact environnemental et la pénurie d'engrais....

"Je pense que le plus grand défi est la fluctuation des prix, mais les agriculteurs ont maintenant appris à y faire face. Le deuxième défi concerne les engrais qui ont un coût trop élevé. C'est une question sur laquelle le gouvernement devrait se pencher. Nous devons avoir, disons, un magasin d'apports où un agriculteur pourrait simplement entrer et payer son engrais, mais toujours à un prix équitable et pas pour des engrais de contrefaçon." a révélé Edwin Kiseka, exploitant de palmiers à huile.

Un kilogramme de cette huile végétale comestible coûte 1 dollar, mais ce montant peut être amélioré.

Les exportations d'huile de palme de l'Ouganda ont totalisé 45 millions de dollars en 2020... le gouvernement s'est associé à des entreprises privées pour renforcer et élargir le marché d'une culture qui transforme les vies dans l'un des districts les plus pauvres de l'Ouganda.

"Il y a eu un problème de marchés ici. A l'avenir, je pense que c'est là que l'accent sera mis, sur la manière d'industrialiser l'agriculture. Et le NDP 3 met l'accent sur ce point, tout comme le manifeste du gouvernement actuel - il met l'accent sur l'agro-industrialisation. C'est pour créer maintenant des marchés en interne." a déclaré Ramathan Ggobi, le secrétaire permanent du ministère des finances.

Au moins 280 000 dollars sont générés par le palmier à huile sur les seules îles Ssese chaque mois. Il n'y a pas moins d'un million d'arbres cultivés

Les agriculteurs de ces îles ont bénéficié du monopole de la culture du palmier à huile mais aujourd'hui, le projet est étendu à d'autres régions du pays. Les novices de la culture tentent leur chance dans ce qui représente 33% des huiles mondiales.

L’Ouganda souhaite porter sa production d’huile de palme à 80 000 tonnes d’ici 5 ans.

Un reportage de Raziah Athman - Correspondante Africanews en Ouganda.

Voir plus