Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigéria : l'inflation impacte particulièrement les familles déplacées

Dans le camp de déplacés de Bakassi, à Maiduguri, au Nigéria, une femme transporte de la nourriture qu'elle vient d'acheter pour ses chèvres.   -  
Copyright © africanews
Photo tirée du reportage Africanews / AV News -

Nigéria

Au nord-est du Nigeria, de nombreuses familles ont du mal à s'acheter de quoi manger. Selon le bureau national des statistiques, le taux d'inflation a atteint le niveau record de 18 % en mars dernier.

Plus vulnérable et ayant moins de ressources, les personnes ayant fui le conflit sont le plus durement touchés, n'ayant plus les moyens de subvenir à leurs besoins. Afin de leur venir en aide, le CICR leur accorde des micros-crédits, afin de les aider à former leur micro-entreprise.

"Au début, j'aimais ce commerce parce que le produit était très bon marché", explique Ali Kolomi, négociant en céréales dans le camp de déplacés de Bakassi, à Maiduguri. "Aujourd'hui, le prix des produits augmente, et c'est devenu cher. Ce n'est pas rentable et les gens sont à court d'argent. Vous devez faire passer les besoins des autres avant les vôtres. Tout le monde est à court d'argent et le prix de chaque produit a augmenté maintenant."

Après plus de dix années d'affrontement, plus de 2 millions de personnes seraient déplacées au nord-est du pays, faisant de la zone l'une des urgences humanitaires des plus complexes.

"La vie est comme ça, je ne reçois pas d'aide, les enfants ne comptent que sur moi pour avoir de l'argent, bien qu'il ne s'agisse que d'environ 480 dollars", détaille Aisha Umar, négociante en bétail dans le camp de Bakassi. "L'argent a commencé à diminuer depuis que je dois payer les factures, l'éducation, la santé et les vêtements. Une de mes filles est tombée malade, j'ai dépensé plus de 120 dollars rien que pour elle."

Selon les statistiques officielles, 40 % de la population du Nigeria, soit près de 83 millions de personnes vivraient en dessous du seuil de pauvreté, fixé à 382 dollars.

Voir plus