Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigéria : l'insécurité menace la production alimentaire

Province de Benue, Nigéria   -  
Copyright © africanews
cleared

Nigéria

La crise sécuritaire augmente les inquiétudes alimentaires au Nigeria.

Victimes de kidnapping ou de pillages, de nombreux agriculteurs dans la région de Middle Belt décident de fuir les violences et d’abandonner leurs cultures au détriment de l’approvisionnement local en fruits et légumes.

La plupart d’entre eux vivent dans des camps de déplacés.

"Je possède environ 100 hectares de ferme à Tsiange dans le gouvernement local de Gwer West (région de l'État de Benue). J'y étais depuis de nombreuses années, mais cette année, je n'ai pas pu atteindre ma ferme après le labourage et le hersage."

Depuis des années, la région agricole de Benue ainsi que les Etats du Nord-Ouest du Nigéria font face aux violences entre éleveurs nomades et agriculteurs.

Le gouverneur de l'État de Benue, Samuel Ortom craint que l'exode rural ait des conséquences alarmantes sur la production alimentaire et l'économie globale.

"Il y a un problème entre nos mains dans l'État de Benue et au Nigeria. Comme je l'ai dit, l'État est le panier alimentaire de la nation, mais si vous avez plus de 1,5 million de personnes qui sont déplacées et ne peuvent pas aller dans leur maison ancestrale où ils font leur agriculture, alors cela devient un grand défi." a déclaré Samuel Ortom , le gouverneur de l'État de Benue.

La vie des habitants de Benue doit être protégée. Aucun Nigérian n'est plus nigérian qu'un autre Nigérian. #BenueUnderAttack #Génocide de Bénoué #BenueLivesMatter

La querelle entre nomades et agriculteurs s’est intensifiée avec l’apparition des effets du changement climatique et la concurrence pour l’eau et la terre aggrave l’insécurité alimentaire du Nigéria.

"Tant que nous ne serons pas capables de produire suffisamment de ces denrées alimentaires, le prix ne baissera jamais et sommes-nous capables de les produire en ce moment ? Non, parce que les agriculteurs ne sont pas là et qu'il n'y a rien pour les protéger dans leurs fermes contre l'invasion des bandits et des personnes qui les kidnappent. Tant que cela ne sera pas fait, nous ne pourrons pas avoir d'amélioration par rapport à ce que nous avons aujourd'hui, actuellement." a révélé Chijioke Ekechukwu , directeur général de Dignity Finance & Investment.

Les produits se font rares, mais sont de plus en plus cher. L’offre ne parvient plus à égaler la demande.

Selon le bureau des statistiques du gouvernement, l'inflation des denrées alimentaires du Nigéria a atteint 22 % en juin dernier.

Voir plus