Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Nigéria : une jeune fille de Chibok libérée

Ruth Ngladar Pogu, jeune fille enlevée à Chibok en 2014, Nigeria   -  
Copyright © africanews
cleared

Nigéria

Enfin libre après sept ans de captivité, Ruth Ngladar Pogu, jeune fille nigériane, retrouve sa famille.

Elle est l’une des 300 écolières enlevées en 2014 à Chibok dans le nord-est du Nigéria.

Ruth s’est rendue à l’armée le 28 juillet dernier, accompagnée d’une personne qu’elle dit avoir épousé. Le bureau du gouverneur a attendu de contacter ses parents et les autres familles des jeunes filles de Chibok avant de l’annoncer officiellement.

"Je remercie Dieu de pouvoir voir ma fille en vie 7 ans après son enlèvement à l'école. Je suis vraiment très heureuse et je tiens à remercier le gouvernement de l'État de Borno et les militaires. Que Dieu ramène ceux qui restent." s'est confiée sa mère Nladar Pogu.

Âgées de 12 à 17 ans, ces jeunes filles ont été les victimes des militants de Boko Haram. Leur enlèvement a provoqué un tollé international à l’origine de la campagne #BringBackOurGirls pour leur libération.

Bring Back our Girls New York City comptabilise les filles encore portées disparues en 2021

"Nous espérons en récupérer d'autres très bientôt. Le gouvernement de l'État collabore avec l'armée nigériane et d'autres agences de sécurité. Il va établir une plateforme qui permettra d'en obtenir davantage." a déclaréBabagana Umara Zulum, gouverneur de l'État de Borno.

De nombreuses jeunes filles ont été libérées au fil des années, mais plus de 100 d’entre elles sont toujours portées disparues.

Les forces armées nigérianes luttent toujours pour mettre fin à 12 ans d'insurrection djihadiste dans le nord-est du pays.

Le conflit a causé la morts de 40 000 personnes et en a fait déplacer plus de deux millions.

Cette année, des bandes criminelles lourdement armées ont pris pour cible des écoles et des collèges pour y enlever des étudiants contre rançon.

Voir plus