Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Libye : la garde-côtes reconnait des tirs contre un bateau de migrants

Un bateau de migrants surpeuplé, à droite, tente d'échapper aux garde-côtes libyens en mer Méditerranée, mercredi 30 juin 2021.   -  
Copyright © africanews
Kai von Kotze/Kai von Kotze -

Libye

La marine libyenne a bien tiré sur un bateau de migrants en Méditerranée. Ce jeudi, les autorités maritimes de Libye ont reconnu que des hommes en uniforme avaient tiré des coups de semonce contre une embarcation, au mépris des normes internationales.

Sur des images diffusées par l’ONG allemande Sea Watch, le navire des gardes côtes poursuit à grande vitesse un bateau en bois bleu équipé d'un petit moteur et comptant au moins deux douzaines de personnes à bord. Dans un communiqué, les autorités libyennes ont condamné "tout acte qui viole les normes et lois locales et internationales", et promis de demander des comptes aux responsables.

Au cours de la poursuite, qui s'est déroulée dans les eaux internationales, dans la zone de responsabilité de Malte en matière de recherche et de sauvetage, des hommes en uniforme à bord du navire libyen ont été vus en train de tirer au moins deux fois en direction du bateau, les balles touchant l'eau à proximité. Le garde-côte libyen a failli percuter le bateau à plusieurs reprises.

"Cela devient tout simplement beaucoup plus dangereux. Lorsque les gens traversent la zone de recherche et de sauvetage maltaise, ils sont sur l'eau depuis presque deux jours. Ils sont donc épuisés et déshydratés. Ces manœuvres auraient facilement pu tuer une personne. Nous nous demandons tous comment personne n'est mort", déclare Felix Weiss, chef des opérations aéroportées de Sea-Watch

Incident préoccupant

Vendredi, le porte-parole de la Commission européenne, Peter Stano, a déploré l'incident, le qualifiant de "préoccupant", ajoutant que la Commission avait déjà demandé des explications au gouvernement libyen. "Nous vérifions les faits et les circonstances derrière cet événement et nous allons certainement suivre cela de très près. Et demander des explications, mais aussi mener une enquête sur ce qui s'est passé", a déclaré Peter Stano.

L'UE forme, équipe et soutient les garde-côtes libyens afin qu'ils interceptent les personnes qui tentent de traverser la Méditerranée centrale pour rejoindre l'Europe. Depuis le début de l'année, au moins 723 personnes sont mortes ou ont disparu en empruntant cette route sur des bateaux en mauvais état.

Près de 15 000 hommes, femmes et enfants ont été interceptés par les garde-côtes libyens et ramenés sur les côtes libyennes depuis le début de l'année jusqu'au 26 juin, ce qui constitue un record. La marine libyenne s'est également engagée dans le communiqué à "poursuivre ses missions pour sauver des vies en mer et protéger les côtes libyennes, conformément aux lois locales et internationales et aux normes humanitaires."

Voir plus