Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Royaume Uni fait face à sa pire récession économique

L'Angleterre fait face à une récession   -  
Copyright © africanews
AP Photo

Royaume-Uni

Des moments difficiles

Il ne s'agit pas seulement d'un ralentissement économique. Le Royaume-Uni est entré dans la plus profonde récession de l'histoire du pays, la pandémie de COVID-19 ayant paralysé presque toute l'activité.

Au cours du deuxième trimestre, l'économie britannique a enregistré une baisse de plus de 20 %. Les secteurs des services, de l'industrie et de la construction ont chuté de 35 %.

Le Chancelier de l'Échiquier, Rishi Sunak, s’y attendait. « Il y a quelques mois, j'avais dit que nous passerions par des moments difficiles, et les chiffres d'aujourd'hui montrent que ces moments difficiles sont là. »

Et bien que tous les pays aient été touchés par la crise économique du COVID19, le Royaume-Uni a subi un effondrement bien pire que celui de toute autre grande économie, y compris les membres de l'UE et les nations du G7.

Confinement tardif

La Grande-Bretagne s’est confiné bien après le reste de l'Europe, et pendant une plus longue période. Ce pourquoi l'économie britannique a passé tout le deuxième trimestre avec de sévères restrictions.

« Des centaines de milliers de personnes ont déjà perdu leur emploi et, malheureusement beaucoup d'autres vont le perdre. Mais je dois dire aux gens que, bien que nous au-devant de décisions difficiles, personne ne sera laissé sans espoir ou sans opportunité », souligne Rishi Sunak.

Le ministre des finances insiste sur le fait qu'il n'y aura pas de retour à l'austérité malgré la récession économique. Mais il mettra fin au programme gouvernemental de maintien dans l'emploi en octobre.

Incertitude du Brexit

D'ici là, l’activité et la croissance économique auront repris en Europe, même s'il en sera autrement au Royaume-Uni.

Ce que confirme James Smith, économiste des marchés développés pour la banque ING. « Au Royaume-Uni, nous avons aussi le Brexit. La fin de la période de transition est prévue pour la fin de cette année. Et qu'il y ait un accord ou pas, il y aura beaucoup de nouveaux coûts pour les entreprises à un moment où, bien sûr, la rentabilité est déjà assez remise en question. »

L'incertitude du Brexit pèse sur l'économie déjà fragile. Mais si aucun accord n'est conclu, la récession pourrait être bien plus longue et bien plus profonde…

Voir plus