Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'opposition zimbabwéenne condamne la répression

L'opposition zimbabwéenne condamne la répression

Zimbabwe

L’opposition zimbabwéenne en ordre de bataille après avoir condamné la violente répression de sa manifestation de vendredi par la police à Harare, la capitale.

La colère de l’opposition zimbabwéenne après la violente répression d’une manifestation contre la dégradation de la situation économique vendredi à Harare. Des violences policières dénoncées par le leader du Mouvement pour le changement démocratique (MDC), Nelson Chamisa, et ses partisans après avoir décidé de faire marche arrière pour éviter la confrontation avec les forces de l’ordre. « Aujourd’hui, nous ne voulions pas risquer la vie de gens en continuant à être conflictuels. Parce que si nous avions choisi cela, il y aurait du sang dans les rues, mais nous ne voulons pas marcher sur des cadavres pour résoudre notre crise. Nous pouvons le faire par la paix et c’est ce que nous poursuivons. »

Vendredi, ils étaient des dizaines à braver l’interdiction de leur rassemblement dans la capitale pour crier leur ras-le-bol face aux difficultés économiques de plus en plus insoutenables. Cette manifestation devait être la première d’une série prévue à l‘échelle nationale par le MDC qui n’a pas dit son dernier mot. « Ce que vous allez voir est une mutation de notre stratégie, car lorsque vous êtes confronté à un régime conflictuel, vous devez également utiliser des tactiques qui vont au-dessus d’eux. Ils ne peuvent pas être au-dessus des gens, ils ne peuvent pas vaincre le peuple. Smith l’a essayé et a été battu, Mugabe l’a essayé et a été battu, Mnangagwa l’essaie et il sera battu. », promet M. Chamisa.

Un discours qui témoigne de la détermination de l’opposition zimbabwéenne à faire face au pouvoir en place, malgré la répression policière.

Voir plus