Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Au Ghana, apprendre les maths en dansant

Au Ghana, apprendre les maths en dansant

Ghana

Les cours de cet enseignant d’Obo-Kwaku, dans l’Est du Ghana commencent toujours par une chorégraphie. La danse, c’est le moyen qu’a trouvé Sackey Percy pour dispenser ses cours de mathématiques, les faire assimiler très vite, mais aussi, permettre à ses élèves d’être motivés et ouvert à l’apprentissage.

“J’ai constaté que, dans ma classe également, le niveau d’expression en confiance était très faible et j’ai pris conscience du fait que l’interaction entre les enfants et les enseignants, c’est-à-dire la relation entre le professeur et l‘élève, restait très faible. J’ai alors décidé d’introduire une danse qui construirait cette formidable camaraderie entre les enseignants et les enfants, mais aussi leur permettant de renforcer leur confiance en eux-mêmes en classe, et pour rendre l‘école attrayante pour ces enfants afin qu’ils ne puissent pas la manquer”, relate Sackey Percy, l’enseignant devenu star sur les réseaux sociaux.

En effet, il s’est fait connaître sur les médias sociaux après avoir posté une vidéo de lui dansant avec ses élèves. Connu sous le nom de Percy Jackson sur les médias sociaux, il est aussi un chanteur, auteur-compositeur et danseur.

J'ai décidé de développer une danse ou tout autre moyen de créativité qui aiderait les enfants à saisir les sujets qu'ils trouvent très difficiles en classe

>>> LIRE AUSSI : Apprendre le logiciel Microsoft Word à la craie, au tableau, un enseignant ghanéen l’a fait

Vulgariser la méthode

“Au début, vous savez que des gens m’appelaient, de nouveaux numéros, mes amis, même des personnes que je n’avais jamais rencontrées auparavant. Ils m’appellent ici et là ; Instagram, vous connaissez, il y a beaucoup de commentaires parce que ma vidéo a atteint 10 000 vues en l’espace de 10 jours… Ouais, j‘étais en quelque sorte choqué”, s’enthousiasme l’enseignant.

À Obo-Kwaku, vit une communauté agricole. Ici, les enfants suivent leurs parents dans les champs et l‘école est reléguée au second plan. Sackey Percy croit que sa méthode non-conventionnelle permettra de motiver les enfants.

“J’ai enseigné avec cette façon de faire dans ma classe et maintenant, elle est transmise dans différentes écoles (…), a-t-il poursuivi. J‘étais heureux que tout se passe comme prévu. J’ai donc décidé de développer une danse ou tout autre moyen de créativité qui aiderait les enfants à saisir les sujets qu’ils trouvent très difficiles en classe et que je postais sur des réseaux sociaux pour que les enfants de la maison, ceux qui ne sont pas plus proches de moi, soient en mesure de l’apprendre”, ose espérer Sackey Percy.

Ce dernier reste convaincu que la danse met en confiance et il invite les enseignants du monde entier à l’introduire là où les enfants en ont le plus besoin pour que l’école soit le lieu le plus plaisant possible pour les écoliers.

>>> LIRE AUSSI : Ghana : pari réussi pour l’enseignant qui apprenait le logiciel Microsoft Word à ses élèves sans ordinateur
Voir plus