Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

Basketball : la NBA va lancer une ligue africaine en soutien avec Obama

Basketball : la NBA va lancer une ligue africaine en soutien avec Obama

Afrique

La NBA, la ligue américaine de basketball se déploie en Afrique. Alors qu’elle tenait son traditionnel All Star Game ce week-end à Charlotte (Etats-Unis), la NBA a annoncé le lancement d’un championnat africain qui a déjà reçu les bénédictions de l’ancien président américain Barack Obama.

La BAL, entendez Basketball Africa League, devrait prendre forme dès 2020 et regrouper douze équipes venues de tout le continent. Un championnat né d’une collaboration entre la NBA (National Basketball Association, principale ligue de basket-ball au monde) et la FIBA (la fédération internationale de basket).

Cette année déjà, un tournoi de qualification – qui s’appuiera sur des compétitions déjà existantes – aura lieu afin de déterminer les équipes qui participeront à la future ligue. Mais déjà, des pays comme l’Angola, l‘Égypte, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, l’Afrique du Sud ou encore la Tunisie sont déjà cités, avec la précision que pas plus de deux équipes par pays sélectionné ne seront qualifiées.

Avec l’arrivée de la NBA en Afrique, les professionnels du basket espère révolutionner ce sport sur le continent. “Avoir une ligue professionnelle de premier niveau en Afrique fournira une plateforme parfaite pour les joueurs d‘élite et pour inspirer les plus jeunes”, s’est enthousiasmé Amadou Gallo Fall, le directeur général de la NBA en Afrique. “C’est un jour historique pour le basket-ball sur notre continent”, a renchéri Alphonse Bilé, secrétaire général de la Fiba Afrique.

>>> LIRE AUSSI : Basketball – A New York, Kagame s’engage à mobiliser l’Afrique derrière la NBA

Soutien financier et infrastructurel

Pour Adam Silver, le patron de la NBA, il s’agit surtout de donner au basket africain, l‘évolution qu’il mérite. “L’Afrique est un moteur économique énorme”, a déclaré Silver. “Cependant, l’un des secteurs dans lequel nous n’avons pas vu une croissance économique énorme, c’est le secteur du sport. Et c’est quelque chose sur lequel nous sommes tous particulièrement concentrés”, a-t-il ajouté, soulignant l’intérêt que portent déjà des partenaires de la NBA au nouveau projet.

C’est notamment le cas des marques Pepsi et Nike Jordan. Idem pour l’ancien président américain Barack Obama, fan inconditionnel de basketball. À en croire Adam Silver, M. Obama a affirmé vouloir “participer directement à ces activités en Afrique”. En attendant l’aboutissement des discussions entre la NBA et Barack Obama, samedi, ce dernier a fait parvenir une vidéo lors des All Stars Games pour soutenir le projet.

“J’espère que vous saurez que, grâce au sport, si vous faites des efforts, vous serez récompensés”, a déclaré Obama. “J’espère que le sport vous apprendra ce que signifie jouer en équipe et que même si vous êtes le meilleur joueur, votre travail ne consiste pas uniquement à vous montrer, mais à faire avancer vos coéquipiers”, a lancé l’ancien président.

De prime abord, l’implication de la NBA et de la FIBA ​​comprendra un soutien financier et des ressources pour la poursuite de la croissance du basketball sur le continent, ainsi que la formation des joueurs, des entraîneurs et des arbitres et l’installation de certaines infrastructures pour la nouvelle ligue.

Depuis le début des années 2010, la NBA a montré un engouement certain pour l’Afrique. Dès 2015, à trois reprises, elle y a notamment organisé les NBA Africa Games, tous vendus : deux à Johannesburg, et la dernière édition à Pretoria. De nombreux joueurs et entraîneurs actuels de la ligue, ainsi que plusieurs légendes de la ligue étaient de ces voyages.

>>> LIRE AUSSI : Plateau de stars pour le match d’exhibition de la NBA en Afrique du Sud