Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le Sénégal exhorte ses pêcheurs à ne plus violer les eaux mauritaniennes

Le Sénégal exhorte ses pêcheurs à ne plus violer les eaux mauritaniennes

Sénégal

<h4>Le Sénégal a appelé vendredi ses pêcheurs n‘étant pas en règle en Mauritanie à ne plus pêcher dans les eaux de ce pays voisin pour éviter des incidents, après l’entrée en vigueur d’une nouvelle réglementation mauritanienne concernant les pêcheurs étrangers.</h4> <p>“Nous demandons à nos pêcheurs qui ne sont pas en règle de ne plus pêcher dans les eaux mauritaniennes”, a affirmé vendredi à l’<span class="caps">AFP</span> le ministre sénégalais de la Pêche, Oumar Guèye, en visite jeudi et vendredi dans la capitale mauritanienne Nouakchott.</p> <p>Il a rappelé “à tous (les pêcheurs sénégalais) l’obligation de respecter les lois et règlements de la Mauritanie” voisine où de nouveaux textes sur la pêche ont commencé à être appliqués début février.</p> <p>Cet appel a lieu après un récent incident maritime au cours duquel des garde-côtes mauritaniens ont tiré sur des pêcheurs sénégalais, en blessant certains, ont rapporté des pêcheurs sénégalais.</p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Pèche : Macky <span class="caps">SALL</span> lance la grande offensive pour sa modernisation <a href="https://twitter.com/hashtag/kebetu?src=hash">#kebetu</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/peche?src=hash">#peche</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/senegal?src=hash">#senegal</a> <a href="https://t.co/Y4PbcUHPK7">https://t.co/Y4PbcUHPK7</a> <a href="https://t.co/AKyS1lomeu">pic.twitter.com/AKyS1lomeu</a></p>— lejecos (@lejecos) <a href="https://twitter.com/lejecos/status/829675176312840194">9 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>L’accord de pêche liant Dakar à Nouakchott “n’a pas été renouvelé depuis janvier 2016 en raison du refus des Sénégalais d’observer l’obligation de débarquement de leurs prises en Mauritanie prévue par la réglementation” mauritanienne, a affirmé à l’<span class="caps">AFP</span> un responsable au ministère mauritanien des Pêches, Mohamed Elhafedh Ijiwen.</p> <p>“Une période transitoire de 13 mois qui s’est achevée le 31 janvier 2017 avait alors été donnée aux armateurs étrangers pour se conformer à la nouvelle réglementation” visant tous les pêcheurs étrangers dont une majorité de Sénégalais, a-t-il expliqué.</p> <p>Le ministre sénégalais de la Pêche a également annoncé à l’<span class="caps">AFP</span> un programme de “retour volontaire” dans leur pays concernant plus de 400 pêcheurs sénégalais actuellement en Mauritanie, “en raison de la nouvelle loi” sur la pêche dans ce pays. </p> <p>Dakar et Nouakchott se sont également entendus pour des patrouilles mixtes sur leurs frontières maritimes pour “faire respecter (leurs) réglementations et prévenir d‘éventuels incidents”, selon leurs autorités. </p> <p>Les pêcheurs sénégalais, particulièrement ceux de Saint-Louis (nord), sont confrontés à une raréfaction de la ressource halieutique dans leur pays due notamment à une surexploitation. Ils dépendent en partie des eaux poissonneuses de la Mauritanie voisine, selon des professionnels de la pêche.</p> <p>Des incidents entre gardes-côtes mauritaniens et pêcheurs artisanaux de Saint-Louis, souvent accusés de violer l’espace maritime mauritanien, sont fréquents ces dernières années.</p>
Voir plus