Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sport

sport

L'homme le plus rapide d'Afrique veut populariser le sprint au Kenya

Le sprinter kenyan Ferdinand Omanyala après une séance d'entraînement au stade Kasarani de Nairobi, le 30 juin 2022.   -  
Copyright © africanews
TONY KARUMBA/AFP or licensors -

Kenya

L'homme le plus rapide d'Afrique, Ferdinand Omanyala veut révolutionner l'athlétisme au Kenya. Le pays est réputé pour ses coureurs de fond, mais le jeune homme de 26 ans souhaite faire connaître la pratique du sprint, et ouvrir la voie à d'autres athlètes.

"Quand j'ai commencé l'athlétisme, mon objectif principal était de faire savoir aux gens que les Kényans peuvent sprinter, c'est une notion qui a vraiment changé", explique Ferdinand Omanyala. "Et qui a vraiment changé dans l'esprit de tout le monde. Dès que vous mentionnez le Kenya, il y a quelqu'un qui dit "il y a un sprinter là-bas". C'est quelque chose que je voulais réaliser en débutant ce sport et en progressant."

Avec l'aide de son entraîneur, ils ont surmonté plusieurs obstacles pour mettre en avant la discipline. Visé par une affaire de dopage, il a tout de même réussi à représenter le Kenya lors des Jeux olympiques de Tokyo de 2021 et à accéder à la demi-finale.

"A un moment donné, même la fédération ne croyait pas qu'il pouvait y avoir un sprinter au Kenya. Il faut battre tous les records pour se faire repérer et devenir un sprinter", continue l'athlète. "Je crois que j'ai ouvert la voie à tant de personnes qui viennent derrière moi, et c'est l'une des choses que je voulais faire ; laisser un héritage."

Neuvième homme le plus rapide de tous les temps, Ferdinand Omanyala s'entraîne pour l'épreuve du 100 mètres des Championnats du monde d'athlétisme qui débuteront en Oregon, aux États-Unis, le 15 juillet. Le sprinteur espère atteindre la finale, et devenir le premier Africain à monter sur le podium.

"Je vais là-bas pour la victoire", annonce Ferdinand Omanyala. "Si ce championnat du monde doit être gagné en 9'6 ou moins alors ce sera moi, mais s'ils gagnent en 9'9 alors je pense que ce sera une course lente. Je vise le podium, en passant d'abord par les manches, les demi-finales, puis la finale."

Lors du championnat, il devra faire face aux Américains Fred Kerley et Trayvon Bromell. Les deux hommes sont les seuls sprinter à avoir fait un meilleur temps que lui cette saison.

Voir plus