Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Ethiopie : les artistes s'invitent dans la crise au Tigré

Des artistes se produisant lors de la cérémonie avant le départ des soldats au front, au Tigré r d'Addis-Abeba, le 13 août 2021.   -  
Copyright © africanews
AMANUEL SILESHI/AFP or licensors

Ethiopie

A Addis-Abeba, la guerre contre les force du TPLF au Tigré devient l’affaire de tous. Si des jeunes volontaires rejoignent les rangs de l’armée, les artistes jouent aussi leur participation. C’est en chants et danses qu’ils ont répondu vendredi l’appel de la nation lancé par le gouvernement. C'était lors d'une cérémonie précédant le départ des soldats pour le front, au Tigré.

"Cela ne signifie pas que tous les gens doivent se battre avec des armes. Les personnes habiles se battent avec leurs compétences. Même avant, nos musiciens allaient sur le champ de bataille pour motiver et divertir les soldats. Notre rôle est donc de stimuler et de motiver, mais aussi de redonner espoir à travers la musique.", a déclaré Areca Ayalkat, artiste éthiopien.

Une contribution morale reconnue par les autorités éthiopiennes qui font feu de tout bois pour tenter de vaincre les rebelles tigréens. Alors que la guerre dans la région est loin d’être gagnée.

"Se battre pour notre pays, ce n'est pas seulement avec des armes mais de différentes manières en utilisant nos compétences, en étant une force morale de toutes les manières possibles.", a expliqué Adanech Abebe, maire d’Addis-Abeba.

L’appel à la mobilisation est perçu comme un aveu d’impuissance de l’armée. Mais des éthiopiens espèrent toujours une sortie de crise.

"Ce qui se passe peut-être inquiétant, mais nous sommes des Éthiopiens, nous allons le surmonter. Ce n'est pas nouveau pour nous, nous traverserons cette épreuve. ", a déclaré Meron Wandrafrash, artiste éthiopienne.

Un brin d’optimisme sur fond d’inquiétude. Le conflit dans la région du Tigré dur depuis 9 mois maintenant. Faisant de milliers de morts, 2 millions de déplacés et des centaines de milliers de personnes proches de la famine selon l’ONU.

L'envoyé spécial de Washington pour la Corne de l'Afrique, Jeffrey Feltman, est attendu la semaine prochaine dans le but de faciliter le dialogue.

Cette visite intervient à "un moment critique", a déclaré sur Twitter le conseiller à la sécurité nationale de l'administration Biden, Jake Sullivan.

"Des mois de guerre ont apporté d'immenses souffrances et des divisions à une grande nation, qui ne se guériront pas par de nouveaux combats. Nous appelons toutes les parties à venir de toute urgence à la table des négociations", a –t-il fait savoir.

Voir plus