Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

En Russie, la peinture de Volkhov réhabilitée

La peinture Vokhlov, Russie   -  
Copyright © africanews
cleared -

Russie

Dans la région de Leningrad, en Russie, des habitants œuvrent à réhabiliter un art populaire ancien, la peinture de Volkhov.

Centrée autour d’une rose, motif traditionnel de la ville de Volkhov, cette peinture populaire locale qui s’est perdue au fil des années, a donné lieu à l’ouverture d’un atelier de peinture spécialisé en 2019.

"Il existe une légende sur cette fleur, qui n'a jamais poussé ici auparavant. Un jeune homme et une jeune femme vivaient sur les rives du Volkhov, ils sont tombés amoureux, et soudain la jeune femme est tombée malade, personne ne pouvait la soigner. Un médecin est venu et a dit : "Je ne peux pas la guérir", mais une fleur merveilleuse qui pousse sur les rives du fleuve, peut guérir une femme, un symbole de l'amour. Le jeune homme est allé au bord de la rivière Volkhov pour demander au dieu de la rivière de donner cette fleur. Et la fleur a vraiment fleuri. Il la cueillit, l'apporta à la jeune femme, celle-ci comprit combien le jeune homme l'aimait, et avec ce bonheur, elle se rétablit." a déclaréGalina Trifonova, chef peintre de l'usine "Volkhov Painting".

Ce n'est pas la seule notion romantique associée aux origines de cette pratique.

A la fin du 19e siècle, sur les rives de la rivière Volkhov l’apparition de la peinture sur bois annonce la décoration des rouets comme la prochaine pratique courante.

_"Le décor Volkhov a été ravivé en recherchant les rouets dans les vieilles maisons et en essayant d'imiter leur décor. Le décor initialement utilisé sur les rouets était de deux couleurs - bleu et rouge. Mais progressivement, après avoir créé des centres d'artisanat à Volkhov dans les années 80, nos artisans ont commencé à y apporter leur art, et ont créé ces peintures si belles et si riches que nous voyons maintenant. "_s'est confié Yana Galkina, conservateur en chef du musée, centre culturel et d'information Pushink.

Les rouets eux-mêmes ont été collectés par des historiens locaux dans les maisons des habitants des villages situés le long de la rivière Volkhov

À l'époque soviétique, les règles des motifs Volkhov n'étaient pas respectées, et la peinture était diluée avec des couleurs non conventionnelles, selon Yana Galkina, conservateur en chef du département musée du centre culturel et d'information Pushink.

" Le mode de vie a changé dans les villages, et l'art a été injustement oublié. Il a continué sa vie à l'intérieur des musées ou des fonds de musée, où les historiens de l'art écrivaient des rapports, les musées régionaux gardaient de grandes quantités de production. Et nous avons commencé à nous demander : est-il possible de faire revivre l'artisanat qui était dominant dans un certain territoire ? Comme la peinture de Volkhov. " a déclaréSergei Lebedev, fondateur de l'atelier de peinture de Volkhov.

M. Lebedev et son équipe ont décidé d'emmener les cours de peinture de Volkhov dans la capitale russe afin d’exposer un maximum la génération russe d'aujourd'hui à cette forme d'art.

Voir plus