Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le peintre français Eugène Delacroix à l’honneur au musée Mohammed VI

A man looks at a painting during a visit for the press of the exhibition "Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc" at the Mohammed VI Museum.   -  
Copyright © africanews
FADEL SENNA/AFP or licensors -

Maroc

La première fois qu’il a foulé le Maghreb, c’était en 1832. Aujourd’hui le maître du romantisme français Eugene Delacroix fait son grand retour, il est à l’honneur au musée Mohammed VI de Rabat.

Intitulée Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc, l’exposition revient sur la rencontre artistique et inattendue entre un peintre et le pays qui a nourri son œuvre et lui a offert une nouvelle dimension.

Alors qu’il pensait être à l’apogée de son art, Eugène Delacroix accepte d'accompagner une délégation française lors d'une mission diplomatique chargée par le roi Louis-Philippe. Le but de l’Odyssée, aller à la rencontre du sultan Moulay Abderrahmane. Il a 34 ans.

Comme le préciseClaire Bessède, co-commissaire de l'exposition et directrice du musée Eugène Delacroix à Paris, "p_endant ce voyage il va faire beaucoup de dessins. Toutes les peintures que vous voyez dans l'exposition n'ont du tout été peintes au Maroc, mais elles ont été peintes après dans son atelier à Paris d'après ses dessins qu'il a pu faire au Maroc. Et il a ramené aussi, il a acheté beaucoup d'objets, de vêtements qu'on peut voir en grande partie dans cette exposition et qui vont l'inspirer quand il va faire justement ses tableaux après son voyage._"

À son retour, la région au climat et à la culture si différente de la sienne le métamorphose, l’artiste rentrer pleins de souvenirs articule sont travail sur la beauté du Maroc. Et par la suite, il exposera tous les ans des tableaux qui évoquent son séjour.

Sur les façades éclatantes rouge-orange du musée Mohammed VI c’est pas moins d’une trentaine de peintures, dessins, lithographies et esquisses qui sont exposées.

"L'idée c'était justement de partir de cette notion de souvenir et de placer un peu les visiteurs dans la peau d'Eugène Delacroix dans son atelier. Voilà il est rentré du Maroc, il a toujours envie - il va le faire jusqu'à sa fin de sa carrière - de peindre des tableaux qui représentent le Maroc."

"Et donc il va reprendre ses carnets, reprendre ses dessins, se souvenir aussi, pour stimuler le souvenir et avoir des représentations assez exactes d'objets, il va ouvrir son coffre celui qu'on voit au début de l’exposition et puis en sortir des céramiques, des armes, des vêtements, toutes choses qui vont l'inspirer."

Dix ans après son expédition, il peint un tableau désignant la délégation française devant un souverain de la dynastie alaouite. l’œuvre n’a pas pu faire le voyage, mais une esquisse réalisée juste après son retour est exposée au musée.

Instruments de musiques, vêtements, céramiques ou encore des armes une soixantaine d’objets de la culture marocaine qui reflète son regard d'artiste sur le pays figurent au cœur de l’exposition.

Dans la même lancée le directeur du musée Mohammed VI, Abdelaziz El Idrissi affirme en parlant de l'artiste, "c'est l'un des premiers ambassadeurs de la lumière du Maroc."

Voir plus