Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Face à l'afflux de réfugiés congolais, Paul Kagame appelle à l'aide

  -  
Copyright © africanews
AFP

République démocratique du Congo

Le Rwanda a déjà accueilli au moins 3 000 habitants de Goma, à l’Est de la République démocratique du Congo qui tentent de se mettre à l’abri, craignant une nouvelle éruption du volcanique.

Jouant la carte de la prudence, les autorités congolaises ont ordonné l’évacuation de la capitale du Nord-Kivu. Alors que le 22 mai, l’éruption du volcan Nyiragongo a tué au moins 32 personnes et fait environ 20 000 sans-abris.

Selon des chiffres des autorités de la province du Nord-Kivu (nord-est de la RDC) vendredi, près de 400.000 personnes ont quitté Goma, la capitale de la province, après un ordre d'évacuation "préventive" et "obligatoire" diffusé la veille.

Côté rwandais, le camp rudimentaire de Rugerero a été monté, à une dizaine de kilomètres de la frontière par les autorités rwandaises et par le HCR, l'agence de l'ONU pour les réfugiés.

Le président rwandais Paul Kagame, a appelé à un "soutien mondial et urgent" face à la "crise humanitaire" causée notamment par l'exode de centaines de milliers de Congolais, y compris vers le Rwanda. tout en ajoutant, "Il est impossible de ne pas être très préoccupé parce que certaines des choses qui se produisent ne sont sous le contrôle de personne. Tout ce que nous pouvons faire est de continuer à surveiller de près".

De l’aide, tant dans les camps de fortunes les réserves de nourritures d’eau et de médicaments commercent à s’épuiser alors que la vague de réfugiés se poursuit. En 2002, avait coûté la vie à 100 personnes.

Voir plus