Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Un joueur de Flamengo accuse un adversaire de propos racistes

Un joueur de Flamengo accuse un adversaire de propos racistes
Le milieu brésilien de Flamengo, Gerson, accuse le Colombien Juan Pablo Ramirez d'avoir tenu des propos racistes à son encontre lors du match contre Bahia   -  
Copyright © africanews
JUAN IGNACIO RONCORONI/AFP or licensors

Brésil

Le milieu brésilien de Flamengo, Gerson, a accusé le Colombien de Bahia, Juan Pablo Ramirez, d'avoir tenu des propos racistes à son encontre dimanche lors d'un match de première division brésilienne entre les deux équipes. La Confédération brésilienne de football (CBF) a demandé dans la foulée au Tribunal supérieur de justice sportive (STJD) d'"ouvrir immédiatement" une enquête sur cette "accusation de racisme" et le milieu colombien a été mis à l'écart par son club.

Gerson, 23 ans, a déclaré que Juan Pablo Ramirez lui avait asséné "Ferme-la, le Noir" quand il est intervenu dans une altercation entre le milieu de Bahia et son équipier Bruno Henrique à la 52e minute du match de la 26e journée, remporté par Flamengo 4-3 au Maracaña.

"Je suis allé lui parler et il m'a répondu : "Ferme-la, le Noir". Je n'en ai jamais parlé (NdlR : du racisme dans le football) parce que je n'en ai jamais souffert, mais je n'accepte pas cela", a assuré Gerson à l'issue de la rencontre. "Je ne vais pas la fermer. Mon combat, le combat des Noirs, ne va pas s'arrêter. C'est agaçant de devoir toujours parler de racisme sans que les autorités ne fassent quoi que ce soit", a lancé le joueur plus tard dans la nuit, dans un message sur les réseaux sociaux.

Feu sur les racistes !

"Ramirez nie avec véhémence l'accusation et il a la possibilité de se défendre contre quelque chose d'aussi grave", a répondu Bahia dans un communiqué, tout en annonçant "mettre immédiatement le joueur à l'écart des activités de l'équipe, jusqu'à la conclusion de l'enquête".

Entraîneur limogé

"Le club comprend qu'il est essentiel, indispensable et fondamental que la voix de la victime prédomine dans les cas de cette nature", a ajouté le club de Salvador, qui a également limogé son entraîneur, Mano Menezes, à l'issue de la rencontre.

Gerson a accusé Mano Menezes, ancien sélectionneur du Brésil (2010-2012), de lui avoir "manqué de respect" en insinuant qu'il aurait tenté d'utiliser ces accusations de racisme comme prétexte pour obtenir un quelconque avantage auprès des arbitres. "C'est une magouille", a dit l'entraîneur, selon des propos captés par les micros de la télévision Premiere, qui transmettait le match.

Mano Menezes n'est plus l'entraîneur de l'équipe. Nous saisissons l'occasion pour annoncer que, en relation avec la grave accusation de racisme impliquant le Colombien Indio Ramírez, le club prendra position peu après la finalisation de l'enquête sur l'affaire.

Bahia n'a pas précisé le motif du limogeage de Mano Menezes. Ce dernier a assuré lors de la conférence de presse qui a suivi la rencontre que Juan Pablo Ramirez "ne serait pas défendu" si des preuves confirment les accusations de racisme de Gerson.

Au Brésil, dernier pays des Amériques à avoir aboli l'esclavage, en 1888, les actes racistes sont passibles d'un à trois ans de prison.

Voir plus