Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

RCA : à une semaine de la présidentielle, Touadéra rassure

  -  
Copyright © africanews
Ben Curtis/AP

Politique africaine

A moins d'une semaine de l'élection présidentielle, le président centrafricain Faustin Archange Touadéra s'est adressé à plusieurs milliers de ses supporters dans la capitale Bangui et ce malgré la menace qui pèse au Nord. Samedi trois groupes armés, le Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC), actif dans le nord, les 3R (Retour réclamation, réhabilitation), à dominante peul et présent dans l'ouest, et des milices antibalaka,considérés comme favorables à l'ancien président François Bozizé ont annoncé leur fusion.

Mais le président assure que l'élection se tiendra comme prévu.

"L'autorité nationale des élections et la Cour constitutionnelle ont assuré que les élections vont se tenir dans les temps". C'est à travers la démocratie que notre pays pourra se développer. "Pourquoi prendre les armes contre tes compatriotes ? J'appelle les jeunes à être vigilants. Soyez prudents" a déclaré le président centrafricain.

Si beaucoup craignent une répétition des violences qui ont plongé le pays dans la guerre civile en 2013, Faustin Archange Touadéra a convaincu ses supporteurs que les importants déploiements militaires permettront un bon déroulement du vote.

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Centrafrique, Mankeur Ndiaye, affirme samedi dans un tweet que "la Minusca utilisera tous les moyens à sa disposition, y compris des aéronefs, pour répondre aux violences commises par les éléments armés du 3R, du MPC et des antibalaka". Les Casques bleus de la Minusca sont plus de 11 000 dans ce pays.

Vendredi, des sources humanitaires et de l'ONU avaient fait état d'une dégradation de la sécurité, évoquant une offensive de groupes armés, qui attaquent les axes routiers menant à Bangui, dans plusieurs localités du nord-ouest et du nord.