Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Mali : La junte souhaite un gouvernement militaire de trois ans

Discussions entre la junte et la CEDEAO   -  
Copyright © africanews
AFP

Mali

Au Mali la junte au pouvoir s’est prononcée pour un gouvernement de transition de trois ans dirigé par un militaire. Le président déchu Ibrahim Boubacar Keita devrait être libéré et reconduit à son domicile.

Des négociations sont toujours en cours sous l’égide de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, dépêché par la Communauté économique des états d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour tenter de rétablir l’ordre constitutionnel dans le pays.

"L'équipe de la CEDEAO et les militaires veulent que le pays aille de l'avant. Nous sommes parvenus à un certain nombre d'accords, mais pas sur toutes les questions", a-t-il déclaré à la sortie des discussions, ce dimanche.

Les pays voisins du Mali avaient réclamé le "rétablissement" du président IBK. Une délégation a été reçue par les membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) mis en place par la junte.

Les discussions continuent

Pour le porte-parole de la junte, Ismaël Wagué, ces discussions vont dans le bons sens. "Les discussions continuent. On a eu des points de compromis sur certains aspects et la négociation va continuer demain. "

Le chef de l'état malien avait annoncé sa démission mardi dernier suite à un putsch des militaires, avec le colonel Assimi Goita à sa tête.

Le premier ministre Boubou Cissé est pour sa part toujours détenu dans le camp militaire de Kati, dans la banlieue de la capitale.

Élu en 2013 et réélu en 2018, le président Keïta était fortement contesté dans la rue, à l'appel d'un mouvement d'opposition hétéroclite qui réclamait sa démission.

Dénoncé par la communauté internationale, le coup d'Etat militaire n'a suscité aucune opposition notable à Bamako. Les Maliens ont repris leurs activités dès le lendemain du putsch et la télévision nationale, l'ORTM, poursuit ses programmes.

Voir plus