Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Coronavirus : des réfugiés africains résistants grâce aux humanitaires

Coronavirus : des réfugiés africains résistants grâce aux humanitaires

Aide humanitaire

Ils sont certes vulnérables. Mais des réfugiés vivant dans des camps d’Afrique sont peu ou pas impactés par le coronavirus grâce notamment aux ONG humanitaires.

L’humanité célèbre le 20 juin prochain la 19è journée mondiale du réfugié. Une édition dont la célébration sera on ne peut plus particulière en raison des perturbations causées par le nouveau coronavirus.

Depuis la déclaration d’un premier cas en mi-février dernier en Égypte, le virus a déjà conquis tous les 54 pays africains.

Mais au 18 juin, le continent compte 267 818 cas dont 123 054 guérisons et 7 219 décès, les principaux camps de réfugiés et déplacés dont ceux de l’est et de l’ouest dans le Sahel sont quasiment épargnés par le virus.

Et si en raison de leur vulnérabilité liée à leur dénuement, ils ne disposent d’aucune botte secrète, ces personnes ont tout de même eu droit à l’intervention d’humanitaires.

« Chaque geste compte »

C’est le cas pour les réfugiés des camps d’Afrique de l’Est et des Grands Lacs pris en charge par le HCR. « Les équipes du HCR ont ainsi fourni aux réfugiés de cette région des quantités importantes de nourriture et d’articles de secours de base, notamment du savon, afin de réduire la fréquence des distributions et les risques posés par les files d’attente et les grandes foules », écrit le site de l’institution onusienne en charge des réfugiés.

Même démarche pour des déplacés internes du Sahel. « Depuis l’arrivée du coronavirus, Oxfam adapte ses programmes pour protéger les plus pauvres et vulnérables contre cette nouvelle menace. Nous distribuons également des kits d’hygiène (savon, douches, latrines) aux écoles et aux professionnels de la santé, agissons pour que les communautés aient accès à l’eau et à des toilettes propres et sûres, qu’elles soient écoutées et au cœur des actions de prévention, notamment par la compréhension et l’adoption de mesures barrières », explique Claire Le Privé, responsable de la campagne humanitaire au sein d’Oxfam, une confédération d’ONG oeuvrant dans l’humanitaire.

Mais des actions insuffisantes aux yeux des humanitaires qui ont placé cette 19è édition sous le signe de la campagne : « Qui que vous soyez et d’où que vous veniez, pandémie ou pas, chacun de nous peut agir. Chaque geste compte ».

Chacun de nous peut agir, à commencer par les bailleurs qui devraient abonder les caisses de ces ONG en difficulté financière.

>>> LIRE AUSSI : Coronavirus en Afrique : légère hausse après deux jours de baisse consécutive