Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

Covid-19 : surproduction de kits pour dépister le virus

Royaume-Uni

Partout dans le monde, les laboratoires se préparent à répondre à la demande mondiale de kits de tests pour diagnostiquer le nouveau coronavirus.

Prêt pour la première ligne dans la lutte contre la nouvelle pandémie de coronavirus.

Chacun de ces petits flacons contient suffisamment de matière pour cinquante tests de diagnostic qui, selon PrimerDesign la division de diagnostic moléculaire de la société britannique Novacyt, confirmeront si quelqu’un est atteint ou non de COVID-19. Adam Herridge est le chef de produit chez PrimerDesign.

"Ce tube contient les séquences d'acides nucléiques qui se lient spécifiquement au COVID-19 et génèrent un signal qui nous permet de dire que les échantillons sont positifs."

“Ce que nous faisons ici, c’est de la fabrication, donc tous les composants sont fabriqués, tous les produits chimiques sont fabriqués ici, une fois qu’ils sont fabriqués, les ingrédients de base du kit sont assemblés et ensuite, ils sont expédiés aux clients, les clients prennent alors ces composants qui viennent lyophilisés, ils les remettent en suspension avec un liquide et ensuite, ils peuvent utiliser le test sur ces instruments afin de tester le COVID-19”.

Novacyt ambitionne proposer ses kits de tests à ses clients dans cinquante pays à travers le monde. Elle a pour cela, doublé sa production au cours des deux dernières semaines.

Le kit permet aux médecins et autres membres du personnel médical de prélever un échantillon sur un patient potentiellement infecté à l’aide d’un écouvillon prélevé dans le nez ou l’arrière de la gorge.

Le test détermine si une personne est infectée en recherchant le matériel génétique du virus, l’ARN (acide ribonucléique), dans les cellules d’un patient.

“Ce tube contient donc notre réactif, la technologie que nous utilisons pour détecter COVID-19… Mais la partie la plus importante de la réaction est celle-ci (ramasse le flacon). Ce sont les amorces et la sonde qui lisent les séquences d’ADN qui se fixeront au COVID-19 pour nous permettre de le détecter.’‘ Explique le Dr. Paul Oladimeji, chef de la recherche et du développement PrimerDesign.

En plus d’un certain nombre de gouvernements, PrimerDesign affirme que ses kits sont vendus à des cliniques privées dans le monde entier, y compris au Moyen-Orient.

La société ne confirmera pas le nombre exact de kits qu’elle produit actuellement, mais sa société mère Novacyt affirme avoir déjà reçu 2,3 millions (GBP) de livres (2,819 668 dollars US) de commandes et dit avoir acheté suffisamment de matières premières pour fabriquer 3,5 millions de tests COVID-19.

L’entreprise ne confirmera pas le nombre exact de kits qu’elle produit actuellement, mais sa société mère Novacyt affirme avoir déjà reçu un peu plus de 2,8 millions de dollars américains de commandes et dit avoir acheté suffisamment de matières premières pour fabriquer 3,5 millions de tests COVID-19.

AP

Voir plus