Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

« Internet n'est ni l'eau, ni l'air », affirme le Premier ministre éthiopien

« Internet n'est ni l'eau, ni l'air », affirme le Premier ministre éthiopien

Ethiopie

Abiy Ahmed, le Premier ministre éthiopien a prévenu ses compatriotes qu’il était disposé à suspendre internet aussi longtemps que possible si l’outil était utilisé à des fins de déstabilisation de son pays.

Abiy Ahmed n’est pas un détracteur d’Internet, a-t-il tenu à préciser à son auditoire, lors d’une conférence de presse jeudi. Il reconnaît d’ailleurs les effets bénéfiques de l’outil sur l’amélioration de la communication et sur les échanges commerciaux.

Cependant, il déplore les usages qui en sont faits par certains utilisateurs. « Internet n’est ni l’eau, ni l’air », a-t-il amorcé, défendant ouvertement la suspension d’internet consécutive à une tentative de coup d’Etat, fin juin, au cours de laquelle le chef d‘état-major et plusieurs officiers de l’armée ont été tués.

« Tant qu’il sera jugé nécessaire de sauver des vies et d‘éviter des dommages matériels, Internet sera fermé de manière permanente, et non pas pour une semaine, mais à jamais », a martelé le dirigeant éthiopien.

Abiy Ahmed est salué de par le monde pour ses réformes inédites – comme la libération de prisonniers politiques – dans ce géant de l’Afrique de l’Est. Mais les suspensions d’Internet à la moindre agitation ou lors des examens à l’instar de celle constatée aux derniers examens nationaux inquiète les activistes.

Alors que l’Ethiopie est classée parmi les pays à la croissance la plus rapide dans le monde, Abiy Ahmed assume ses positions sur Internet : il préfère s’en passer plutôt que de perdre une seule vie.

Voir plus