Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Football Planet

football-planet

CAN 2019 : les Fennecs plus forts que les Lions

CAN 2019 : les Fennecs plus forts que les Lions

Football planet

C‘était le premier gros choc de la Coupe d’Afrique des Nations. Et il a viré au cauchemar pour le Sénégal. Guère à leur avantage face à des Algériens pleins de maîtrise, les Lions ont plié sur la plus petite des marques, en ouverture de la deuxième journée du groupe C.

C’est une belle claque. Cités, à juste raison, parmi les grands favoris de cette Coupe d’Afrique des Nations, les Lions du Sénégalais sont brusquement descendus de leur piédestal, rappelés à l’ordre par des Fennecs conquérants. Des Algériens qui n’ont eu besoin que d’un petit but pour s’installer en maîtres dans un groupe C de plus en plus passionnant. Et c’est Youcef Belaili qui s’est chargé de la sentence en début de seconde période.

Les Lions tombent de haut

Profitant de l’apathie de la défense sénégalaise, le meneur jeu de l’Espérance de Tunis place une frappe sèche qui vient tromper un Edouard Mendy impuissant (1-0, 49e mn). Un avantage auquel vont s’accrocher les partenaires de Sofiane Feghouli jusqu’au bout pour trôner seul à la tête de la poule et conserver leur invincibilité face au Sénégal en phase finale de Coupe d’Afrique. « Ils ne nous ont jamais battus, mais on sait que c’est une très très bonne équipe. C’est le favori de la Coupe d’Afrique. Après, ça reste qu’un match… Je pense qu’on a été très bons en deuxième mi-temps, mais il ne faut pas s’enflammer, ce n’est qu’une victoire. Inch’Allah on va continuer à bien travailler. », reconnaissait le capitaine Ryad Mahrez à la fin du match.

Pour le Sénégal, cette contre-performance reste une grosse déception, une piqûre de rappel pour les joueurs d’Aliou Cissé qui savent désormais que la route qui mène au titre est encore loin. Très loin. Surtout après cette gifle frontale qui place Sadio Mané et compagnie dans une situation inconfortable avant la dernière journée. « On ne s’y attendait pas, même si dans le football il faut s’attendre à tout. Maintenant, on a un match décisif, on va essayer de bien le préparer et on va tout faire pour gagner. », promet l’attaquant sénégalais. Les Lions n’ont plus vraiment le choix. Car une autre défaite au prochain match compromettrait sérieusement leurs chances d’honorer leur statut de favori déjà fortement écorné par le revers face aux Fennecs.

Le Kenya relance tout

Mais les choses ne s’annoncent pas aisées pour la bande à Mbaye Niang. D’autant qu’ils affrontent un Kenya revigoré par son succès devant la Tanzanie. Au bout d’un suspense fou, les Harambe Stars ont fait plier les Taifas Stars après avoir été menés deux fois dans le match. À l’ouverture du score matinale de Happygod Simon Msuva (1-0, 6e mn), répondait Michael Olunga juste avant la pause (1-1, 39e mn). Une joie de courte durée pour les Kényans qui se font à nouveau punir, une minute après, par Mbawana Ally Samatta qui doublait la mise (2-1, 40e mn). Mais les coéquipiers de Victor Wanyama vont s’arracher en seconde période pour aller chercher les trois points grâce d’abord à Johanna Omolo (2-2, 62e mn), puis par le héros d’un soir, Michael Olunga (3-2, 80e mn) qui relance totalement les Harambe Stars.

Historique pour les Baréas

Mais la belle histoire de cette deuxième journée de la CAN reste celle des Baréas de Madagascar. Les protégés de Nicolas Dupuis sont sur le point de réaliser une performance inattendue. Après avoir résister à la Guinée (2-2) lors de la première journée, ils ont battu le Burundi jeudi grâce à Marco Ilaimaharitra (1-0, 76e mn). Et ce premier succès pour leur première participation à une phase finale de Coupe d’Afrique les rapproche de la qualification. « Pour l’instant, c’est vrai que c’est plutôt une réussite pour nous, même si rien n’est terminé et rien n’est figé parce qu’on n’est toujours pas qualifiés à l’heure qu’il est. Je crois que le fait d‘être Petit Poucet nous permet d‘être un peu la surprise, et les gens ne se méfient pas trop de nous. », pense l’entraîneur Nicolas Dupuis. Un avis que ne partageront sans doute pas les prochains adversaires des Baréas.

Football Planet

Football Planet, c'est pour vous. Nous voulons donc partager vos opinions sur ce programme. Si vous souhaitez contribuer à Football Planet, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici

Football Planet

Football Planet, c'est pour vous. Nous voulons donc partager vos opinions sur ce programme. Si vous souhaitez contribuer à Football Planet, voici comment nous contacter : Si vous souhaitez plus de détails sur la contribution, cliquez ici