Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

This is Culture

this-is-culture

Art Dubaï : une vitrine pour l'art contemporain africain

Emirats Arabes Unis

L’art africain s’invite à Dubai.

La Foire internationale a ouvert ses portes aux artistes de 42 pays, venus du monde entier. Cette année, l’Afrique a été en première ligne.

Sculpteurs, peintres, vidéastes ou photographes : tous sont venus avec l’idée de montrer au public international que l’art contemporain a bien ses adeptes et ses talents parmi les artistes africains.

“L’Afrique a vraiment été mis en avant, depuis plus de dix ou vingt ans. Mais je pense que le public international et aussi les concessionnaires, les galeries doivent vraiment en prendre conscience et ne pas s’isoler parce que je pense qu’inclure l’Afrique dans la scène contemporaine est essentiel pour nous tous” estime le peintre-sculpteur éthiopien Worke Kosrofl.

Métissage artistique

À travers cet événement, Dubaï espère asseoir sa place de hub culturel à l‘échelle mondiale.
Le peintre Victor Ehikhamenor a séjourné un mois dans le pays avant l’exposition.

Entre les masques africains et les grattes ciels de Dubaï, les œuvres de l’artiste nigérian sont le fruit du dialogue inter-régional, voulu par les Émirats.

“Dans cette toile derrière moi et la plupart des œuvres ici, il y a des couches. Donc, ce que vous voyez en ce moment se trouve au-dessus d’environ cinq à six couches de choses différentes qui ont été là. Ainsi, le symbole et la métaphore est que l’on construit toujours quelque chose au-dessus d’autres choses et que cela ne se voit pas tant que vous ne commencez pas à retirer les couches pour voir ce qu’il y a en dessous.”

La mixité et le rapprochement culturel ne s’arrêtent pas à l’art. L‘événement a aussi une portée politique et économique.

Commerce d’oeuvres

Addis Fine Art, une galerie d’art éthiopienne, vend 20% de ses œuvres au Moyen-Orient. “Il y a des liens entre le Moyen-Orient et l‘Éthiopie, en matière d’histoire de l’art et des affaires qui y sont liées. Donc nous pensons que ce sera un marché très intéressant pour nos artistes, sur lequel nous devons nous concentrer pour potentiellement nous développer.”

Pendant les quatre jours de l’exposition, les artistes ont aussi pu découvrir les œuvres et les inspirations venues d’autres continents. Une manière de bâtir des ponts, à travers l’art, entre le Moyen-Orient, l’Asie du Sud et l’Afrique.

Voir plus