Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Sci tech

sci-tech

RDC : à quoi ressemblera Kinshasa en 2050 ?

République démocratique du Congo

À quoi ressemblera Kinshasa en 2050, une question qui trouve sa réponse dans cette exposition dénommée Kinshasa 2050.

Quelques artistes futuristes congolais ont imaginé la vie de leurs compatriotes, l’environnement du pays et surtout la ville de Kinshasa dans les prochaines années. Selon eux, en 2050 grâce à l‘évolution de la technologie, les Congolais pourront se détendre en regardant la télévision sur un canapé connecté. Ce fauteuil futur génération va non seulement être utilisé comme un chargeur d’appareils, mais aussi pourra vous faciliter quelques tâches comme l’explique son créateur.

“Quand on parle de ville digitale, intelligente, connectée, cela veut dire que les cités aussi seront connectées. D’où les maisons seront connectées, l’intérieur sera connecté. Et comme je travaille sur le design, je m’étais dit pourquoi ne pas travailler sur les objets connectés. Je travaillais déjà sur le canapé, d’où je me suis dit pourquoi ne pas prendre un canapé connecté et c’est autour de ça que je commençais à réfléchir comme en mathématique sur quel genre de canapé on aura en 2050. Un canapé intelligent, connecté, un canapé robot. Vous vous réveillez le matin, vous êtes sur votre canapé, le canapé va vous saluez : bonjour Mme Laing. Ça veut dire que l’utilisateur ou le propriétaire entre en contact avec le support qui est le canapé et il y a une interconnexion entre eux” souligne Jean-Jacques Tankwey, artiste designer

Sept artistes ont par leur création étonnée les visiteurs à cette exposition qui se tient depuis le début du mois de mai à l’Institut Français de Kinshasa

“Ce qui m’a plu, c’est le canapé connecté. C’est une chose qui peut passer même en Europe, c’’est vraiment rare, et voir tout ça en RDC, c’est vraiment une intelligence dépassée” déclare un visiteur.

À l’horizon 2050, Kinshasa sera une ville transformée et métamorphosée ou le fictif et le réel ne feront qu’une seule partie de l’environnement. C’est un rêve assez surréaliste et plein d’espoir que compte réaliser cet autre artiste créateur.

“Avec l’avancée de la technologie, la technologie pourra faire en sorte que Kinshasa puisse mener une vie comme si nous étions dans un film. Parce qu’aujourd’hui déjà, la réalité actuelle nous fait penser à des choses qu’on regardait dans les films et qu’on croyait impossible, mais grâce à la technologie, cela est possible, on les utilise et on n’a pas peur de les utiliser et ça ne nous étonne pas. En 2050, je me dis qu’il y aura encore plus d’avancées pour ce qui est de la technologie et les Kinois vont vivre dans une certaine réalité qui aujourd’hui paraît comme une fiction “JoyceNath Tshamala, artiste créateur

L’idée futuriste de ces jeunes talents congolais a séduit plus d’un,

C’est très intéressant d’observer la manière dont les artistes et plus largement les Kinois s’imaginent leur avenir, en 2050. Ce n’est pas dans pas si longtemps que ça finalement, c’est dans 30 ans. Et on se rend compte que le monde a changé en l’espace de 20 ans Co-organisateur de cette exposition avec le Goethe Institut, l’Institut français de Kinshasa à travers son directeur délégué Samuel PASQUIER.

Pour ses créateurs, l’exposition sur les horizons 2050 de la ville de Kinshasa sera peut-être le rêve qui deviendra une réalité pour les futures générations.

Voir plus