Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

L'affaire Jacques Bouthier au Maroc : témoignage d'une plaignante

Sara (faux nom) montre un téléphone affichant un article sur 'affaire Jacques Bouthier.   -  
Copyright © africanews
AFP -

Maroc

Pour protéger son identité, elle se fait appeler Sara, la marocaine de 28 ans a déposé plainte cette année contre un homme d'affaires français pour harcèlement sexuel. Pendant quatre ans, elle aurait reçu des remarques obscènes sur sa tenue et son physique, des invitations déplacées sur son lieu de travail. L'accusé est Jaques Bouthier, ex-PDG d'Assu 2000 maison mère de l'entreprise pour laquelle travaillait Sara à Tanger au moment des faits présumés.

Lors de lors première entrevue en 2018 Sara raconte que l'homme de 75 ans lui aurait dit : "On dirait que tu sors d'une boîte de nuit mais ça me plaît!", et puis au fur et à mesure des mois qui passent et des entrevues avec son patron, le malaise s'installe.

"Le harcèlements a commencé en octobre 2020 c'était par des appels téléphoniques par des messages sur WhatsApp ou des SMS et puis une fois le face-à-face à Panama en fin mars 2022 c'était des propositions directes et un harcèlement on va dire face-à-face alors que j'ai déjà dit non à mainte de reprise.", raconte Sara qui n'est pas son véritable nom car elle ne souhaite pas être reconnue.

Elle n'est pas seule à avoir saisi la justice marocaine, en tout elles sont sept femmes à mettre en cause l'homme de 75 ans et presque une dizaine de ses collaborateurs. La jeune femme indique en avoir parlé à ses supérieures en vain et avoir eu besoin d'un arrêt maladie pour épuisement psychologiquement.

Le 6 octobre, une nouvelle audience aurait donné lieu à une confrontation entre des suspects et les plaignantes. "Que la justice soit faite pour que nous on puisse passer à autre chose parce que c'est ça justement qui va nous aider à aller de l'avant et dire d'accord on était victimes d’un injustice grave mais il y a une justice quand même quelques part dans ce pays et dans ce monde et en demandant nos droit et en se battant pour nos droits on peut les avoir même si ça prend du temps même si on galère mais ça c'est essentiel pour qu'on puisse à aller de l'avant et aussi un message pour d'autres femmes d'autres filles qui sont victimes de harcèlement sexuel au travail ou à la maison peu importe.", témoigne la jeune femme.

Jacques Bouthier, l'une des plus grandes fortunes de France y est incarcéré depuis mai dernier, soupçonné d'être entre autres l'auteur de "traite d'être humain", "viols sur mineure de plus de 15 ans" ou encore "tentative d'enlèvement".

Voir plus