Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Deux activistes somaliennes honorées par le prix Right Livelihood

Ilwad Elman, directeur des programmes et du développement, Elman Centre   -  
Copyright © africanews
AFP -

Somalie

Deux activistes somaliennes ont remporté Le Prix Right Livelihood 2022.

Les militantes Fartuun Adan et Ilwad Elman ont remporté le prestigieux prix considéré par certains comme le prix Nobel suédois "pour avoir promu la paix, la démilitarisation et les droits de l'homme en Somalie face au terrorisme et à la violence sexiste".

A Mogadiscio, la capitale somalienne, la mère et la fille dirigent le Centre Elman pour la paix et les droits de l’homme. Elles offrent un soutien aux survivants de la violence sexiste et réhabilitent les anciens enfant soldats.

"L'attitude en Somalie a maintenant beaucoup changé en ce qui concerne la violence sexuelle, il fut un temps où personne ne pouvait en parler, vous le niiez, personne ne disait que nous avions ce problème. L'attitude change maintenant parce que les gens acceptent le problème que nous avons." a déclaréFartuun Adan, fondatrice du Centre Elman pour la paix et les droits de l'homme.

Alors que la famille s’est installée au Canada après l’assassinat du père d’Ilwad en 1996, un éminent militant pour la paix. Il avait notamment fondé avec Adan, l'organisation à but non lucratifElman Peace en 1990.

À l'époque, l'organisation se concentrait sur une initiative intitulée "Drop the Gun, Pick Up the Pen", qui soutenait le désarmement, la réhabilitation et la réintégration de milliers de jeunes gens issus de milices claniques en Somalie.

Les deux femmes sont revenues dans leur pays d’origine en 2010 inspirées par la volonté de changement de la jeunesse somalienne.

"Eh bien, je pense que les arts martiaux pour les femmes et pour les filles sont un outil très innovant. Nous savons que le pouvoir est ce qui est utilisé pour violer les femmes et ce pouvoir se présente parfois sous la forme d'armes, de fusils, mais parfois ce ne sont même pas des armes qui ont été utilisées contre les femmes pour prendre ce pouvoir sur elles et pour les femmes d'être équipées de confiance, de compétences, c'est quelque chose que nous assurons certainement qu'elles sont mieux protégées". a expliquéIlwad Elman, directeur des programmes et du développement, Elman Centre.

Ce n'est pas la première fois que les deux femmes sont récompensées pour leur combat en faveur des droits de l'homme, souvent au péril de leur vie. Elles ont promis de poursuivre leur travail d'autonomisation des femmes et des jeunes dans le cadre de la reconstruction de la Somalie.