Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

VIH : l'accès à un traitement préventif bientôt élargi

Une personne tient un vaccin expérimental contre le virus du sida à Shoshaguve, près de Pretoria, le 30 novembre 2016.   -  
Copyright © africanews
MUJAHID SAFODIEN/AFP or licensors -

VIH

L'organisation internationale Unitaid et le Medicines Patent Pool, ont annoncé jeudi avoir conclu un accord de licence volontaire avec le laboratoire ViiV Healthcare pour un traitement préventif à longue durée d'action contre le VIH.

Cet accord porte sur les brevets relatifs au Cabotégravir, une forme injectable de médicament antirétroviral utilisée dans le cadre de la prophylaxie pré-exposition (ou PrEP), un traitement préventif destiné aux séronégatifs.

La licence volontaire est un mécanisme par lequel un laboratoire donne accès à certains de ses brevets à des producteurs de médicaments génériques.

"Cette nouvelle innovation et cette option très efficace - nous l'espérons - permettra aux personnes les plus exposées au VIH d'utiliser la technologie la plus adaptée à leurs besoins particuliers et à leur situation. Cela inclut les adolescentes et les jeunes femmes, ainsi que les populations clés, telles que les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les travailleurs du sexe et, dans certains cas, les personnes qui consomment des drogues.", précise Tenu Avafia, Directeur exécutif adjoint d'Unitaid. 

Les fabricants de génériques sélectionnés pourront produire et fournir des versions génériques de ce médicament - récemment autorisé par les autorités sanitaires américaines - dans 90 pays au total, la plupart africains.

Plus de 70% des nouveaux cas de VIH sont survenus dans ces pays en 2020. Or, "bien que des options de PrEP orale soient disponibles dans de nombreux pays, des problèmes de suivi du traitement et de stigmatisation ont limité leur impact chez certaines populations vulnérables", souligne Unitaid.

Dans ces conditions, Cabotégravir "représente une avancée majeure pour la prévention du VIH, car il peut offrir une protection contre la maladie pendant deux mois en une seule injection", a commenté Hervé Verhoosel, porte-parole d'Unitaid, cité dans un communiqué.