Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Rwanda : des hôtels s'apprêtent à accueillir des demandeurs d'asile

Des personnes transportent des meubles dans les résidences Hallmark, récemment rénovées, qui sont l'un des endroits où l'on s'attend à loger une partie des demandeurs d'asile.   -  
Copyright © africanews
AP Photo -

Rwanda

Dans ce quartier résidentiel de Kigali, c’est l’effervescence. Ici, se trouve l’hôtel Desire, dont les clients seront dans quelques jours remplacés par des demandeurs d’asile transférés par le Royaume-Uni. Alors le personnel s’active pour tout nettoyer de fond en comble pour leur assurer un accueil et un séjour de qualité au Rwanda.

"Nous accueillerons ces migrants à bras ouverts, nous essaierons de leur faire oublier les problèmes qui les ont poussés à quitter leur pays. Nous voulons faire en sorte que l'idée de traverser la Méditerranée ne revienne jamais dans leur cœur, nous voulons que leur cœur soit rempli de joie dans ce pays", explique Denis Bizimungu, manager de l'hôtel.

Comme cet hôtel, d’autres établissements se préparent eux aussi à accueillir des demandeurs d’asile. Il y a un mois, Londres et Kigali ont signé un accord controversé pour envoyer des migrants de diverses nationalités du Royaume-Uni vers le Rwanda, en attendant que leurs dossiers soient traités.

"Le contrat entre le Rwanda et le Royaume-Uni est clair. Toutes les dépenses sont prises en charge par le gouvernement britannique, donc les hôtels, les écoles si les migrants veulent aller étudier, s'ils doivent être soignés, tout cela sera payé par le gouvernement britannique", explique Alain Mukurarinda, porte-parole adjoint du gouvernement.

Dans un premier temps, c’est Londres qui financera le dispositif à hauteur de 120 millions de livres (environ 150 millions de dollars). S’ils le souhaitent, certains de ces migrants pourront s’installer définitivement au Rwanda.

"Ces migrants seront intégrés. Ils sauront ce qu'est le Rwanda, la culture rwandaise, ils apprendront le kinyarwanda et ensuite, vous savez, s'ils doivent étudier dans les universités en français, en anglais ou dans une autre langue, cela ne posera aucun problème. Mais nous avons tout un programme pour les intégrer facilement", explique Alain Mukurarinda.

Le Rwanda pourra accueillir "des dizaines de milliers de personnes dans les années à venir" selon le gouvernement britannique. Une telle mesure est déjà appliquée dans d’autres pays comme l’Australie avec des îles du Pacifique. Le Danemark avait également envisagé d'envoyer ses demandeurs d'asile vers des pays africains.

Voir plus