Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Burkina Faso : au moins 50 civils tués dans une attaque

Le président de la transition lors d'une visite au Nord   -  
Copyright © africanews
cleared -

Burkina Faso

Au moins 50 personnes ont été tuées mercredi dans une attaque perpétrée par des hommes armés non identifiés dans la commune de Madjoari, les victimes seraient essentiellement des hommes, qui se rendaient à Nadiagou, village à 60 km près de la frontière du Bénin et du Togo alors que leur village est placé sous blocus par des djihadistes.

L’annonce a été faite jeudi par le gouvernement burkinabé. Cette attaque est la plus meurtrière depuis celle qui avait coûté la vie à 132 personnes à Solhan, dans le nord-est.

Dimanche, le président de la transition burkinabé s’est rendu dans la localité du Nord ou 5 militaires tués dans une attaque la veille.

Le 19 mai, le détachement militaire y a été visé, tuant onze soldats et en blessant vngt autres. Cinq jours auparavant, une attaque contre les populations civiles avait fait 17 morts et sept blessés.

Depuis deux mois, les attaques contre des civils et des militaires dans le nord et l'est du pays, sont régulières et ont fait environ 200 morts, selon un décompte de l'AFP.

Le Nord et l'Est, du Burkina Faso sont victimes depuis 2015 des exactions perpétrées par des mouvements affiliés à Al-Qaïda et à l'Etat islamique qui ont fait plus de 2.000 morts et 1,8 million de déplacés. Les comités locaux de dialogue avec des groupes djihadistes mis en place par le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba peine à ramener le calme dans le pays.

Voir plus