Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Eswatini : les proches des victimes de la contestation réconfortés

Une barricade à Mbabane, Eswatini, le 29 juin 2021.   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors

Eswatini

La répression des manifestations pro-démocratie qui ont secoué le royaume d’Eswatini la semaine dernière a coûté la vie à 27 personnes.

Chiffre contesté par la société civile du pays qui parle de 60 morts. Les autorités du royaume ont donné leur version de faits vendredi. Alors qu’elles s’inclinaient devant les mémoires des disparus.

"Premièrement, il s’agit est de transmettre les sincères condoléances du gouvernement du Royaume d'Eswatini aux familles des personnes qui sont malheureusement décédées, lors des événements de la semaine dernière. Deuxièmement, confirmer que vingt-sept personnes ont été certifiées mortes en relation avec les événements de la semaine dernière.", a déclaré Manqoba Khumalo, ministre du commerce, des échanges et de l'industrie d'Eswatini.

Le ministre a accusé des "éléments étrangers" d'avoir attisé la violence, mentionnant plus particulièrement le parti d'opposition de gauche sud-africain, les Economic Freedom Fighters (EFF).

"Il y a une collaboration entre les personnes qui militent pour l'instabilité et les EFF", a-t-il déclaré.

L'ONU a exprimé son inquiétude face à ces troubles et a demandé une enquête indépendante.

La porte-parole du bureau des droits de l'homme de l'ONU, Liz Throssell, a déclaré mardi que les forces de sécurité avaient fait un "usage disproportionné et inutile de la force" pour réprimer les manifestations.

Voir plus