Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les Algériens de France en colère contre le manque de billets

  -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors

Algérie

Devant les portes fermées de l'agence de voyage Air Algérie de Paris, les algériens ont laissé éclater leur colère face au manque de billets pour l'Algérie.

Ils attendaient la réouverture des frontières avec impatience. Après 15 long mois de fermeture, les vols vers l'Algérie ont progressivement repris mardi dernier à raison de trois vols hebdomadaires entre la France et l'Algérie.

Mais les Algériens vivant en France doivent prendre leur mal en patience. Car les places sont rares, et les réservations d'hier ne garantissent pas une place dans le prochain vol. Une déception pour certains qui avaient leurs billets depuis plus d'un an.

"J’ai acheté des billets pour ma petite famille, ma femme et moi et mes enfants, donc pour l’année 2020, c’était déjà prévu que l’on y aille l’été dernier. Ils nous ont dit que les billets seraient valables pour l’année prochaine donc dès la réouverture des frontières. Là comme vous voyez apparemment il y a des vols ont repris mais on n’en fait pas partie", explique Nassim Abdelhak.

Pour de nombreux algériens désirant rentrer au pays, les restrictions et les délais d'attente sont incompréhensibles. Deux agences de voyage de la compagnie aérienne ont été fermées. Sur le site d'Air Algérie où aucun vol Paris-Alger n'est à la vente.

Sur la vitrine, des feuilles de papier ont été scotchées pour permettre aux clients d'inscrire leurs noms et numéros de téléphone afin qu'Air Algérie les appelle, sans trop y croire.

Kamel (prénom d'emprunt) habite à Francfort et a fait le déplacement spécialement jusqu'à Paris pour dénicher un billet. Cela fait sept ans qu'il n'a pas mis les pieds dans son pays.

"J'ai payé le voyage jusqu'ici, je paye l'hôtel, la nourriture et il n'y a aucune information", dit-il en colère. "Sur internet, ça disait que l'agence était ouverte, j'ai fait 500 km pour acheter ce billet", explique Kamel. Arrivé mercredi, il compte rester encore trois ou quatre jours avant d'abandonner et de repartir en Allemagne. Une situation, dont certains tiennent le gouvernement algérien pour responsable de la situation.

"Moi j’ai envie de comprendre pourquoi ce président d’Algérie il nous fait ça! Nous on est des enfants de l’Algérie, on vit en France, on a nos liens, nos cultures et tout et ils nous font ça, c’est honteux!" s'exclame Tassdit Belkhalsa

Depuis le 17 mars 2020, les membres de la diaspora n'ont pas été autorisé à rentrer sur le territoire algérien. Une coupure douloureuse à laquelle de nombreuses familles espèrent bientôt voir une fin.

Voir plus