Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

La SADC envisage un soutien militaire au Mozambique face aux rebelles

La SADC envisage un soutien militaire au Mozambique face aux rebelles
Un soldat armé montant la garde   -  
Copyright © africanews
Tsvangirayi Mukwazhi/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.

Mozambique

La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC), composée de 16 pays, examine une proposition visant à déployer plus de 2 500 soldats régionaux pour aider à combattre les rebelles extrémistes dans le nord du Mozambique. Cette proposition de soutien militaire sera examinée jeudi lors d'une réunion au sommet des dirigeants régionaux dans la capitale du Mozambique, Maputo.

Le groupe régional devrait fournir des soldats au sol ainsi qu'un soutien aérien et naval pour aider le Mozambique à vaincre l'insurrection dans sa province septentrionale de Cabo Delgado, a recommandé une mission militaire de la SADC qui s'est rendue dans le nord dans un rapport consulté par l'Associated Press.

Le Mozambique a besoin d'aide en matière de logistique, de renseignement et de présence sur le terrain pour reprendre le territoire actuellement détenu par les rebelles extrémistes, notamment la ville portuaire stratégique de Mocímboa da Praia, qui est sous le contrôle des insurgés depuis août 2020, indique le rapport.

La proposition de la mission est signée par le brigadier botswanais Michael Mukokomani, chef d'état-major de la force en attente de la SADC dont le déploiement est recommandé. Le déploiement comprendrait une brigade d'infanterie légère composée de trois bataillons de 620 soldats chacun, plus un état-major de 90 personnes pour le quartier général de la brigade. Deux escadrons de forces spéciales de 70 hommes sont également nécessaires, ainsi qu'un escadron du génie de 100 hommes et un escadron des transmissions de 120 hommes.

L'équipe de Mukokomani recommande que les forces spéciales interviennent en premier pour "mener des opérations ciblées", parallèlement aux moyens navals - dont deux navires de patrouille de surface, chacun doté d'un équipage de 180 personnes, et deux sous-marins, chacun doté d'un équipage de 45 personnes pour "éliminer la criminalité maritime dans la zone d'opération."

En termes de soutien aérien, le rapport demande à la SADC de déployer six hélicoptères, quatre avions de transport, deux avions de surveillance maritime et deux drones. Le rapport prévoit également l'envoi d'une compagnie logistique de 100 personnes et de quatre agents de renseignement aérien.

La force de la SADC utiliserait la ville portuaire de Nacala, au nord, comme quartier général, d'où les ressources seraient distribuées aux points stratégiques de Cabo Delgado par le biais d'une base logistique à Pemba, la capitale provinciale de Cabo Delgado. Selon les recommandations, des bases devraient être établies dans les villes de Mueda, Ibo, Palma et Mocímboa da Praia "une fois la zone débarrassée des terroristes.__"

Voir plus