Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Le commerce mondial progresse selon l'OMC

World Trade Organisation Director-General, Dr. Ngozi Okonjo-Iweala attends a press conference at WTO headquarters in Geneva, on April 1, 2021.   -  
Copyright © africanews
Denis Balibouse/Pool via AP

OMC

En dépit de la crise sanitaire, le commercial mondial devrait rebondir en 2021. L'Organisation mondiale du commerce (OMC) table sur une progression de 8% des échanges internationaux de marchandises après une chute de 5,3% en 2020.

L'impact de la pandémie a été évité de justesse grâce à la demande en provenance des Etats-Unis et de l'Europe. Un résultat obtenu notamment grâce aux règles en vigueur élaborées par l'OMC qui ont empêché la mise en place de mesures contraignantes ou protectionnistes, a fait remarquer la directrice de l'OMC. Ngozi Okonjo-Iweala. "Après une forte baisse au premier semestre, le commerce s'est redressé plus rapidement que prévu au second semestre de l'année 2020. Ce rebond s'est poursuivi et les prévisions commerciales de l'OMC tablent sur une augmentation de 8 % du volume du commerce mondial de marchandises pour 2021."

La croissance des échanges ralentira probablement à 4% en 2022, le volume total du commerce mondial sera inférieur à la tendance d'avant la pandémie. Les perspectives relativement positives à court terme du commerce mondial sont assombries par des disparités régionales, par un commerce des services qui reste faible et par des calendriers de vaccination qui prennent du retard, notamment dans les pays pauvres.

Selon Ngozi Okonjo‑Iweala, Il sera essentiel de maintenir ouverts les marchés internationaux pour permettre aux économies de se redresser après cette crise, et la mise en œuvre rapide, mondiale et équitable d'un vaccin est un préalable à la relance forte et soutenue du commerce.

La montée en charge de la production de vaccins permettra aux entreprises et aux écoles de rouvrir plus rapidement et aidera les économies à se rétablir. Mais tant qu'un grand nombre de personnes et de pays seront exclus d'un accès suffisant aux vaccins, la croissance sera inhibée et cela risquera d'inverser la reprise mondiale aux niveaux sanitaire et économique; a souligné l'OMC.