Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Egypte : indemnisations pour les victimes de l'accident ferroviaire

Des personnes autour de l'épave de deux trains qui sont entrés en collision dans le district de Tahta, à 460 km au sud du Caire   -  
Copyright © africanews
-/AFP or licensors -

Egypte

En Egypte, au moins 19 personnes sont mortes dans la collision entre deux trains de voyageurs près de Sohag, dans le sud du pays. Selon les dernières informations, des individus non identifiés ont actionné le frein de secours dans plusieurs wagons, causant le choc entre ces deux trains circulant sur la même ligne.

La collision s’est produite par le renversement d’au moins deux wagons entre les gares de Maragha et de Tahta. Le dernier bilan fait état de 19 morts et de 185 blessés, alors qu'un précédent décompte était de 32 morts et 165 blessés. Des images prises par une caméra de surveillance et vues par l'AFP montrent une collision d'une extrême violence dans laquelle un wagon est projeté en l'air, dans un immense nuage de poussière.

D'autres images filmées à proximité des lieux de l'accident et largement diffusées par les médias locaux, montrent plusieurs wagons renversés, près d'un canal. Des renforts médicaux ont été acheminés du Caire et plus d'une centaine d'ambulances ont été mobilisées pour transporter les blessés vers les hôpitaux.

"Sur la base des instructions données par le Président, nous nous sommes mis d'accord pour doubler le paiement des indemnités qui auraient été accordées pour de tels accidents. Si Dieu le veut, lorsque tout l'appareil d'État sera réuni, nous parlerons de cent mille livres égyptiennes pour les cas de décès et entre 20 000 et 40 000 livres égyptiennes selon les types de blessure", a déclaré le Premier ministre égyptien, Mostafa Madbouly, lors d'une conférence de presse après l'accident.

J'ai ordonné au Premier ministre et à toutes les agences concernées d'être présentes sur les lieux de l'accident et de faire un suivi continu et de me tenir au courant de tous les développements liés à la situation (...)

Réagissant au drame, le président Abdel Fattah Al-Sissi a promis que les responsables seraient punis. "Quiconque a causé ce douloureux accident par négligence ou corruption ou toute autre raison doit recevoir une sanction dissuasive, sans exception ni délai", a-t-il écrit sur son compte Twitter. Le parquet a annoncé l'ouverture d'une enquête pour élucider les circonstances de l'accident.

L'Egypte est régulièrement endeuillée par de graves accidents routiers ou ferroviaires, dus à une circulation anarchique, des véhicules vétustes ou encore à des routes et des voies ferrées mal entretenues et peu surveillées. La tragédie ferroviaire la plus meurtrière de l'histoire du pays s'était produite en 2002, avec l'incendie d'un train qui avait fait plus de 360 morts à une quarantaine de kilomètres au sud du Caire.

En février 2019, un train s'était encastré dans un mur de la gare centrale Ramsès au Caire, entraînant une explosion et un incendie dans lesquels une vingtaine de personnes avaient péri. Un sommet Irak-Jordanie-Egypte, qui devait avoir lieu vendredi et samedi à Bagdad où le président égyptien devait se rendre, a été annulé en raison de l'accident de train.

La collision de vendredi à Sohag intervient au moment où l'Egypte fait face à un autre défi majeur lié aux transports: un porte-conteneurs de 400 mètres de long est coincé depuis mardi en travers du Canal de Suez, perturbant fortement le fret maritime international.

Voir plus