Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Rues désertes à Rabat pour le nouveau couvre-feu

Le Royaume chérifien a entamé trois semaines de restrictions pour lutter contre la pandémie de coronavirus   -  
Copyright © africanews
FADEL SENNA/AFP or licensors

Maroc

Les rues de Rabat sont désertes depuis l’instauration du couvre-feu au Maroc. Ce mercredi, le Royaume chérifien a entamé trois semaines de restrictions nocturnes pour lutter contre la propagation du coronavirus. De 21h à 6h du matin, les déplacements sont interdits sur l’ensemble du territoire, sauf cas exceptionnel.

Ces nouvelles mesures incluent l’interdiction de rassemblements, ainsi que la fermeture de cafés, commerces et grandes surfaces à 20h. Dans certaines grandes villes comme Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger, les restaurants n’ouvriront pas avant début janvier.

Ces décisions ont été adoptées afin "de renforcer les procédures de l'état d'urgence sanitaire" en vigueur depuis la mi-mars, sur "la base des recommandations de la Commission scientifique et technique". Elles interviennent aussi à la veille des célébrations de fin d'année.

La pandémie ne faiblit pas au Maroc où plus de 2 000 nouveaux cas positifs sont en moyenne recensés au quotidien. Les médias locaux ne manquent pas d'alerter sur la baisse du nombre de tests réalisés chaque jour. Le pays compte plus de 423 214 cas confirmés, pour 7 086 décès, selon le dernier bilan officiel.

Pour contenir la pandémie qui frappe de plein fouet son économie, ce pays de 35 millions d'habitants espère lancer d'ici la fin de l'année une campagne nationale de vaccination visant à immuniser en trois mois quelque 20 millions d'adultes. La date de lancement de la campagne n'a, jusqu'à présent, toujours pas été annoncée.

Le Maroc a prolongé l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 10 janvier 2021. Plusieurs villes du pays étaient déjà soumises à des restrictions de circulation : Casablanca vit sous couvre-feu nocturne depuis septembre.

Voir plus