Bienvenue sur Africanews

Merci de choisir votre version

Regarder en direct

Infos

news

Les députés éthiopiens approuvent l'Etat d'urgence au Tigré

La Constitution oblige le gouvernement à soumettre le décret d'état d'urgence sous 48 heures à l'approbation de la Chambre des Représentants du Peuple   -  
Copyright © africanews
AP/Copyright 2020 The Associated Press. All rights reserved.

Ethiopie

Les députés éthiopiens ont approuvé l'instauration d’un Etat d'urgence dans la région dissidente du Tigré.

La mesure avait été décrétée mercredi matin par le Premier ministre Abiy Ahmed, peu après l’annonce du lancement d'opérations militaires contre les autorités de la région.

"Le peuple Amhara, la milice et les forces spéciales ont courageusement repoussé les attaques lancées dans certaines parties de la région, et ont réussi à dissuader les forces en présence. Les forces de la région d'Amhara, ainsi que les membres de la force de défense nationale, ont non seulement repoussé l'assaut en cours, mais ont aussi repris le contrôle de zones clés", a déclaré le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.

Communications coupées et espace aérien fermé, certains craignent que l’Ethiopie ne soit au bord d'une guerre civile.

"Ce conflit n'oppose pas la région du Tigré au gouvernement fédéral. Il oppose un très petit groupe qui a des intérêts particuliers, et qui contribue à déstabiliser l'ordre national et à atteindre et reprendre le contrôle de l'ordre politique éthiopien. Le gouvernement fédéral doit donc faire tout ce qui est possible pour maintenir l'ordre et faire respecter la Constitution et, à nouveau, pour libérer le peuple du Tigré", avance Redwan Hussein, porte-parole du comité d'urgence éthiopien

Avec cet Etat d'urgence, le gouvernement peut désormais imposer un couvre-feu, mener des perquisitions sans mandat, et placer en détention "toute personne menaçant l'ordre constitutionnel".

La mesure pourrait être au-delà du territoire du Tigré, a annoncé le Premier ministre. Les accrochages jusqu'ici semblent surtout concentrés dans l'Ouest du Tigré, selon des diplomates et des sources humanitaires. Mais il est très difficile d'avoir une idée précise de la situation sur le terrain, le réseau internet au Tigré ayant apparemment été coupé.

Voir plus